CAN 2023 -Arbitrage VAR du match Algérie- Burkina Faso : La FAF saisit la CAF

Lecture : < 1 min
Lecture : < 1 min

Les erreurs arbitrales ont été parmi les causes indirectes des résultats de la sélection algérienne en ce début de la CAN.

Après l’Angola, où les Fennecs ont été privés d’un penalty que tout le monde a vu sauf les arbitres du VAR dirigés par le gabonais Pierre Ghislain Atcho, c’est une nouvelle fois la cabine du VAR, encore une fois confiée à M. Atcho, qui prive l’Algérie d’un penalty suite à un ceinturage de Bounedjah dans les 18 mètres puis sur l’action qui a permis aux Étalons d’obtenir le penalty de leur second but. Sur cette action, l’attaquant burkinabè étant en position de hors-jeu avant qu’il ne soit fauché dans la zone de vérité par Ait Nouri.

Ce soir, et suite à ce qui peut paraître comme une cabale contre l’Algérie, la FAF a interjeté une requête auprès de la CAF.

Selon le président de la FAF Walid Sadi, qui s’est confié à l’APS, ” la FAF a accompagné cette réclamation officielle par des photos et vidéos, suite à des situations de penalties évidents. La VAR n’a pas branché. L’ensemble des situations litigieuses ont été transmises au secrétaire général de la Confédération africaine (CAF) Véron Monsengo-Omba qui s’est montré étonné », a expliqué à l’APS le présidant de l’instance fédérale.
S’il est certain que l’instance africaine ne changera rien à l’issue du match de cet après-midi, il est attendu que le referee gabonais paie pour ses bourdes répétées. Il est aussi espéré que les arbitres qui vont diriger les rencontres de l’Algérie fassent preuve de beaucoup plus de partialité.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *