CAN 2023 : Grosse bataille juridique en vue entre le Mali et l’Atalanta pour El Bilal Touré

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Attendu pour la CAN 2023, El Bilal Touré n’y sera finalement pas. L’attaquant de l’Atalanta Bergame a été retenu par les dirigeants de son club. Une chose que fustige le sélectionneur Eric Sékou Chelle. Ce dernier annonce une bataille juridique contre les dirigeants italiens.

La non participation de El Bilal Touré à la CAN 2023 est indigeste. Si les dirigeants de l’Atalanta Bergame évoquent des raisons liées à la blessure, c’est tout le contraire du côté malien.



La pilule ne passe pas à Bamako

Ce qui était prévisible est désormais certain. El Bilal Touré ne sera pas avec les Aigles du Mali à la CAN 2023. Son nom ne figure pas sur la liste des 27 joueurs retenus pour la compétition. Une pilule que Bamako n’est pas prête à diriger. En conférence de presse ce mercredi, le sélectionneur malien Eric Sékou Chelle a exprimé son mécontentement.

«L’Atalanta a tout fait pour qu’il ne débute pas les entraînements collectifs et on est sans nouvelles de leur part depuis un mois. Je me réserve le droit avec ma fédération d’une intervention sur le plan juridique. Je suis en colère vis-à-vis du manque de respect envers ma fédération et mon pays», a amèrement craché Eric Sékou Chelle.

La position de l’Atalanta Bergame

Après avoir vu le nom de El Bilal Touré sur la liste des joueurs présélectionnés, l’Atalanta Bergame a manifesté son mécontentement. En effet, les dirigeants du club italien, à travers un communiqué, disent n’avoir pas été informés de sa présélection. «La communication qui aurait dû arriver avant le 17/12, étape nécessaire à la procédure, n’est jamais arrivée. Il n’est donc pas convoqué à l’avance», a précisé le communiqué.

Une position sur laquelle les Nerazzurri semblent avoir marché. Ils n’ont pas libéré le joueur pour pouvoir prendre part au plus grand rendez-vous du football africain. La raison avancée est que El Bilal Touré ne s’est pas totalement remis de la blessure contractée en août 2023. «Il est possible que son retour sur la pelouse soit reporté au moins jusqu’au 10 janvier», a précisé le communiqué du club en décembre dernier. Mais cette déclaration est loin d’être passée pour le sélectionneur Eric Sékou Chelle.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *