CAN 2015 : 8 ans plus tard, les Ivoiriens se remémorent leur deuxième étoile

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La Côte d’Ivoire a remporté la CAN 2015 en Guinée Equatoriale. Une deuxième étoile historique pour les Eléphants, 23 ans après la première remportée au Sénégal. Huit ans après, les Ivoiriens s’en souviennent comme si c’était hier.

L’attente a été longue mais la Côte d’Ivoire a fini par y mettre fin. 23 ans après leur première CAN remportée en 1992 au Sénégal, les Eléphants ont réussi à décrocher leur deuxième étoile. En 2015, en Guinée Equatoriale, ils ont battu le Ghana aux tirs au but. Un succès historique réalisé sous le guide de Hervé Renard. Huit ans après, l’émotion reste encore grande dans les cœurs. Des supporters aux joueurs, en pensant par Patrice Beaumelle, tout le monde y va de ses souvenirs.

Sur sa Story Instagram, Salomon Kalou a publié la vidéo du moment le plus stressant, le dernier tir de Copa Barry. Un tir bien transformé par le gardien de but qui a offert à la Côte d’Ivoire sa deuxième Coupe d’Afrique des Nations de l’histoire. L’ancien de Chelsea a fait accompagner la vidéo des noms de plusieurs de ses coéquipiers de l’époque. Il a surtout eu un clin d’œil spécial à l’endroit de Cheick Tioté, décédé d’un arrêt cardiaque en plein match en 2017. « Cheick Tioté et tous les autres, infiniment reconnaissant », a écrit Salomon Kalou.

https://instagram.com/stories/salomonkalou/3033651954582363795?utm_source=ig_story_item_share&igshid=MDJmNzVkMjY=

De son côté, Serge Aurier a eu une pensée spéciale à l’ancien président de la Fédération Ivoirienne de Football sous qui les Eléphants ont remporté le trophée. Sidy Diallo est décédé en 2020 de Covid-19.

« Merci président, merci champion, tu nous manque », a écrit le capitaine de la sélection ivoirienne, sans oublier son sélectionneur d’alors, Hervé Renard : « Bonne fête mon vieux, tu nous manque à tous ».

https://instagram.com/stories/sergeaurier/3033684026245993901?utm_source=ig_story_item_share&igshid=MDJmNzVkMjY=

Quant à Copa Barry, le très critiqué devenu héros de tout un peuple, il s’est dit honoré, avec un appel à accompagner la nouvelle génération à écrire l’histoire. « Ce fut un honneur d’y avoir participé. Une grande pensée pour tous. En toute humilité, Merci du fond du cœur d’avoir rendu cela possible (les dirigeants, les joueurs, les autorités, la famille, les amis (es), le peuple). C’est la Côte d’Ivoire qui gagne. En attendant, encourageons nos jeunes frères pour les futures batailles afin qu’ils puissent écrire leur histoire. En tout cas moi, aujourd’hui, le maillot bleu du match est mon pyjama », a-t-il écrit sur sa page facebook.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *