Stars de Côte d’Ivoire : Ibrahima Bakayoko

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Après le sacre de 1992, la Côte d’Ivoire a eu du mal à retrouver des stars. Les héros du Sénégal ont progressivement raccroché les crampons, laissant la place à une génération moins forte, emmenée ceci dit, par un excellent attaquant : Ibrahima Bakayoko.

Ibrahima Bakayoko en club

Né le 31 Décembre 1976 à Séguéla en Côte d’Ivoire, Ibrahima Bakayoko n’a pas tardé à quitter sa terre natale. Brillant au Stade d’Abidjan entre 1994 et 1995, il sera repéré par la légende africaine Roger Milla, et signé à Montpellier où l’ancien footballeur Camerounais officie en tant que recruteur. Mérité, un déménagement qui changera définitivement la carrière essentiellement européenne du buteur Ivoirien.

En effet, après la Super Division Ivoirienne, Baka jouera uniquement pour des clubs du Vieux Continent. Un conteneur de 12 écuries dans lequel Montpellier et l’Olympique de Marseille gardent de très bons souvenirs de lui. Interrogé par Foot Mercato, il se dit notamment fier de son bilan à l’OM, où derrière 3 saisons au MHSC et une à Everton en Angleterre, il est resté de 1999 à 2003 :

« C’est un bilan positif. Je suis toujours resté dans ma ligne de conduite, de m’imposer là-bas. Je suis quand même resté cinq ans là-bas, ce n’est pas donné à tout le monde. Je pense quand même avoir marqué l’esprit des supporters je pense. »

Par la suite, Ibrahima Bakayoko s’en ira de la Canebière pour l’Espagne. Le début d’un long périple à Osasuna, qui le conduira au Stade Bordelais, son dernier vestiaire professionnel, après le FC Istres, Livourne Calcio, le FC Messine, l’AEL Larissa, le PAOK Salonique, PAS Giannina et Olympiakos Volos.

Ibrahima Bakayoko en sélection

Sous le maillot de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, Bakayoko traversera une période difficile. Auteur de 22 buts en 39 capes, de 1996 à 2002, il ne gagnera aucun titre avec les Éléphants. À son actif, juste un quart de finale en 1998 au Burkina Faso, perdu aux tirs aux buts contre l’Égypte, futur vainqueur, et le trophée du meilleur buteur des éliminatoires du Mondial 2002 avec 10 réalisations.

Le palmarès d’Ibrahima Bakayoko

Peu fourni, le palmarès de Bakayoko se résume à une Bêta Ethnikí. D2 Grecque qu’il a découverte au PAS Giannina entre 2009 et 2012 et au sein de laquelle il a terminé en tête du classement des buteurs, poussant 19 ballons au fond des filets.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *