L'incontournable du football africain

Coupe d’Algérie – Finale – : MC Alger – CR Belouizdad : La fête du foot pour une 9e historique !

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

Vendredi à partir de 17 heure algérienne (16h GMT), ce sera le jour de la finale en Algérie. Deux voisins qui se connaissent très bien, vont se surpasser pour avoir le dernier mot et brandir un trophée historique en début de soirée.

D’un côté, le champion en titre, le MC Alger, qui vise le doublé et de l’autre le dauphin, le CR Belouizdad, qui n’a pas digéré de céder le championnat à son adversaire du jour et rater l’occasion d’enchaîner un 5e titre d’affilée. Après une saison difficile, se retrouve sans le moindre titre l’oblige à redoubler d’efforts pour arracher cette Coupe d’Algérie pour sauver son année sportive. Du coup, les Belouizdadis savent qu’il est impératif pour eux de l’emporter, vendredi, devant le voisin du Mouloudia d’Alger. Dans les différents fiefs du CRB, on souhaite gagner, quitte à laisser le spectacle dans les vestiaires. Les Rouge et Blanc ont eu le temps nécessaire pour bien préparer la rencontre et savent qu’il faudra se surpasser et mettre les bouchées doubles afin de réussir le pari devant une équipe du Mouloudia d’Alger qui, elle aussi, va tout donner pour avoir le dernier mot. La pression est arrivée à son paroxysme à l’approche de cette finale inédite entre le Mouloudia d’Alger et le Chabab Belouizdad.

En quête de l’histoire et d’un record absolu

Alger est une ville peinte de quatre couleurs, le Vert et Rouge mouloudéen et le Rouge et Blanc belouizdadi. Bab El-Oued, La Casbah, Bouzareah, El-Biar… on ne voit que les couleurs du MCA, alors que du côté de Belcourt, la Place du 1er Mai, Salombier… on ne parle qu’en Rouge et Blanc. Au-delà de cette rivalité historique, qui existe entre les deux clubs, il y a aussi le côté sportif, car le vainqueur, ce vendredi, décrochera la neuvième Coupe d’Algérie, ce qui serait un record puisque l’USMA, le CRB, l’ESS et le MCA totalisent chacun 8 trophées. Il y aura forcément une équipe qui se hissera seule sur le toit de l’Everest. N’étant battu qu’une seule fois en finale, c’était le 1er mai 2013 par l’USMA, le vieux club algérois affiche un ratio bien supérieur au Chabab qui lui a connu des fortunes diverses dans l’épreuve populaire. C’est aussi pour marquer l’histoire de cette compétition que les deux équipes vont mettre les bouchées doubles.

La suprématie algéroise

Dans le derby MCA-CRB, il y aura aussi le match des entraîneurs. Deux écoles vont s’affronter sur la main courante avec le Français, Patrice Amir Beaumelle et le Brésilien, Marcos Paqueta. Ce dernier sait qu’il est fort probable qu’il quitte le CRB après cette finale, surtout en cas de défaite. S’il faut partir, il voudra certainement le faire avec le trophée. Pour sa part, Beaumelle, qui a réussi son passage, espère réaliser un doublé historique. Pour ce qui est des acteurs, ils savent que c’est demain, à partir de 17h au 5-Juillet, qu’ils verront si tous les efforts fournis vont donner leurs fruits ou pas. Ils savent, en revanche, qu’ils auront derrière eux un public en délire qui n’attend que la fin de cette finale pour se lâcher et défiler dans les rues d’Alger jusqu’à au petit matin. Il est clair que, quel que soit le vainqueur, Alger ne va pas dormir. Il s’agit d’une finale entre deux équipes de la même ville et celui qui brandira le trophée sera sacré maître de la capitale. Mouloudéens et Belouizdadis, il s’agira d’une question de suprématie algéroise.

14e finale algéroise

Durant les 56 précédentes éditions, il n’y avait que 13 finales entre des équipes algéroises. La première était en 1966 entre CR Belcourt (actuellement CR Belouizdad) et RC Kouba, qui s’est soldée par un succès des Belcourtois, à l’époque, (3-1). La dernière (13e), c’était le MC Alger qui l’avait animée et remportée (1-0) face au NA Hussein Dey (1-0) en 2016. Entre ces deux dates, on retrouvera 11 duels entre Algérois, CR Belcourt – USM Alger (5-3 a.p) en 1969, puis un autre CR Belcourt – CR Belcourt (4-1) une année après. En 1971, le MC Alger avait surclassé (2-0) l’USM Alger, avant de remettre ça, deux ans plus tard face au même adversaire (4-2 a.p) en 1973. Le CM Belcourt est revenu pour l’emporter face à son « meilleur » adversaire l’USK Alger (0-0, 3-0 aux tab). En 1982, il y avait une finale inédite en le DNC Alger – MA Hussein Dey. Le DNCA l’avait emporté (2-1). En 1988, l’USK Alger et le CM Belcourt se retrouvent pour une première victoire des Usmistes (0-0, 5-4 aux t.a.b). Ensuite, il a fallu attendre 15 ans pour assister à une finale algéroise. C’était en 2003, avec encore une affiche : USM Alger – CR Belouizdad. L’USMA l’emporte encore (2-1).

La 10e pour le Mouloudia

A la fin, les quatre dernières finales entre clubs algérois étaient animées par le Mouloudia. En 2006 et 2007 MC Alger s’était imposé deux fois de suite face à l’USM Alger (2-1 puis 1-0), avant que l’USM Alger ne prenne sa revanche en l’emportant (1-0) en 2013. La dernière finale algéroise était animée par le MC Alger et NA Hussein Dey (1-0) en 2016. Le Mouloudia d’Alger disputera sa 10e finale de Coupe d’Algérie, après en avoir joué 9 par le passé, pour huit trophées et une seule finale perdue en 2013 face à l’éternel rival usmiste. Les Mouloudéens ont remporté le trophée à huit reprises, lors des neuf finales disputées, c’était lors des années 1971, 1973, 1976, 1983, 2006, 2007, 2014 et 2016, eux qui n’ont plus remporté cette coupe populaire depuis neuf ans. L’objectif est donc d’aller chercher une 9e coupe lors de leur 10e finale, ce qui constituera un taux de réussite record pour un club dans cette compétition. Le voisin belouizdadi, qui a, lui aussi, remporté huit trophées dans son histoire, jouera sa 13e finale, avec un taux de réussite bien moindre à celui des Mouloudéens.

La 13e pour le Chabab

En effet, les Belouizdadis ont certes remporté huit finales (1966, 1969, 1970, 1978, 1995, 2009, 2017, 2019), mais ils en ont perdu pas moins de quatre (1988, 2003, 2012, 2023) dont la dernière remonte donc à la saison dernière, lorsque les Belouizdadis s’étaient inclinés face à l’ASO Chlef sur le score de deux buts à un. Le Chabab va donc tenter d’éviter le scénario catastrophe, celui de perdre deux années de suite une finale de Coupe d’Algérie, une désillusion que seuls l’USM Alger (par deux fois) et le MO Constantine (1975 et 1976) ont connu dans leur histoire. Et pour une telle affiche, il n’y a pas mieux que de désigner le meilleur arbitre.

La Commission fédérale d’arbitrage de la Fédération algérienne de football (CFA-FAF), a confié la mission à l’arbitre international, Mustapha Ghorbal. Il aura à ses côtés Adel Abane (premier assistant) et Antar Boulfelfel (deuxième assistant), alors que le 4e arbitre est une femme, à savoir Ghada Mahat, une première dans l’histoire de la finale.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV