CAN 2023 – Tanzanie : La FTF limoge Adel Amrouche

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

En pleine Coupe d’Afrique des Nations, la Tanzanie vient de limoger son sélectionneur. La Fédération Tanzanienne de Football a annoncé ce vendredi la suspension d’Adel Amrouche. Ceci après que le technicien algérien ait reçu une lourde sanction de la CAF.

Dans un communiqué, la Fédération Tanzanienne de Football a annoncé que « la Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu pour huit matches le sélectionneur de l’équipe nationale (Taifa Stars), Adel Amrouche ». La sanction a été prononcée hier par la Commission de Discipline de la CAF, suite aux plaintes déposées par la Fédération Marocaine de Football (RMFF) contre l’entraîneur algérien. La fédération marocaine s’est plaint auprès de la CAF pour ses déclarations selon lesquelles le Maroc influence la CAF dans l’organisation des matches avec les arbitres.

La lourde sanction de la CAF

En plus des huit matchs de suspension, Adel Amrouche doit aussi s’acquitter d’une amende de 10 000 dollars. Ce vendredi, la Fédération Tanzanienne a décidé de prendre ses responsabilités. Le comité exécutif de la FTF a aussi suspendu son sélectionneur. Ironie du sort, c’est Hamed Morocco qui est nommé entraîneur par intérim et il sera assisté de Juma Mgunda.

Adel Amrouche, la sortie qui passe mal

Adel Amrouche a jeté un gros pavé dans la mare dans des propos qui choquent jusqu’au sommet de la CAF. « La FRMF est une puissance prouvée dans le monde du ballon rond africain. D’ailleurs, lors du dernier match face au Maroc, ils nous ont imposé de jouer le soir alors qu’on voulait jouer en début d’après-midi. Actuellement, c’est le Maroc qui gère le football africain. Ils choisissent aussi leurs arbitres et nous, nous demeurons de simples spectateurs », a-t-il lâché. Ce qui lui a fallu un passage devant la commission de discipline de la CAF jeudi.

La FTF désavoue son sélectionneur

Après les déclarations de son sélectionneur, la Fédération Tanzanienne de Football a aussitôt réagi par le biais de son président. « Nous ne soutenons pas la déclaration de notre entraîneur-chef Adel Amrouche après qu’il a accusé le Maroc de dominer le football africain et de manipuler les arbitres qui officient dans ses matchs. Nous ne soutenons catégoriquement pas cette déclaration car nous respectons le Maroc pour son travail acharné dans le développement du football et saurons quoi faire face à la déclaration imprudente et provocatrice de l’entraîneur », a réagi Wallace Karia. Pour rappel, la Tanzanie a perdu son premier match de cette CAN 2023 (3-0) contre le Maroc.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *