CAN 2023 – Sénégal – Côte d’Ivoire : Les Cadres ivoiriens ont répondu présent !

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La Côte d’Ivoire s’est qualifiée en quarts de finale de la CAN 2023 face au Sénégal, à l’issu de la séance de tirs au but: les cadres alignés par Emerse Fae ont répondu présent.

L’électrochoc recherché avec l’éviction de Jean-Louis Gasset a porté ses fruits. Après avoir été repêchés in-extremis à l’issue de la phase de groupes, les Ivoiriens ont su répondre présent ce soir face au Sénégal. Le nouveau sélectionneur Emerse Fae a su trouver les mots justes pour conduire ses hommes vers la victoire. Il a pour cela, redonné confiance à certains cadre autrefois rangés au placard par son prédécesseur.

Le réveil des Cadres !

Serge Aurier, Jean Michael Seri, Max-Alain Gradel et enfin Franck Kessie, tous dépositaires de l’âme des Éléphants, ont chacun fait le job en insufflant cette dose de fighting Spirit aux autres pour parvenir à cette précieuse victoire. Dans un premier temps, Seri a été préféré à Kessie. À 33 ans, le milieu de Hull City a réussi à apporter son calme et sa justesse technique dans l’entre jeu des Éléphants. Pourtant placardé par Gasset, il a disputé l’ensemble de la rencontre, offrant une masterclass dans l’entre jeu. Présent à la récupération, il a surtout été précieux à la sortie de balle, permettant à la Côte d’Ivoire de mieux gérer les transitions.

Dans cette renaissance ivoirienne à travers ses cadres, Serge Aurier a aussi été d’un apporter capital. Même s’il a été parfois à la traîne sur le plan tactique, le capitaine des Éléphants a tout de même apporté son engagement, sa générosité dans les efforts et sa hargne à ses partenaires qui ont finalement eu le sursaut d’orgueil nécessaire pour revenir au score après avoir été menés très tôt. Même chose pour Max-Alain Gradel. Bien que très peu impactant sur son côté, sa force mentale et son âme d’éléphant qu’il a réussi à insuffler à ses partenaires pour réaliser cet exploit face au tenant du titre, le Sénégal, ont été d’un apport important.

Kessie… le héros !

C’était un choix fort que de le reléguer sur le banc de touche au coup d’envoi, mais Emerse Fae l’a fait, et la fin lui donne raison. Reconnu pour être parmi les meilleurs joueurs de l’effectif ivoirien, il lui fallait être sonné dans son égo pour enfin voir le meilleur Kessie. Entré encours de jeu, il a transformé la rencontre et le sort de la Côte d’Ivoire en inscrivant d’abord le but de l’égalisation, puis le tir au but victorieux. Du pur coaching gagnant pour le staff, mais surtout une belle réponse de l’ancien catalan à tous ceux qui l’avaient déjà enterré.

La Côte d’Ivoire avait besoin d’un supplément de force mental pour se relever. Et le nouveau sélectionneur, Emerse Fae a réussi à trouver la formule adéquate pour y parvenir. Il a relancé les Cadres de l’équipe, les anciens, qui ont apporté les rudiments psychologiques nécessaires pour permettre à l’équipe de l’emporter face au tenant du titre. Le scénario de la rencontre est clairement symptomatique d’une renaissance véritable. La Côte d’Ivoire tient son quart de finale.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *