CAN 2023 : Quel avenir pour les belles surprises du tournoi ?

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Clap de fin pour la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Sanctionnée par le sacre de la Côte d’Ivoire, cette 34è édition du tournoi a permis la révélation de certaines sélections. Mais au lendemain de la compétition, quel sera l’avenir de ces nations qui ont tant émerveillé ?

C’est une Coupe d’Afrique des Nations intense en compétitivité que le monde a vécue du 13 janvier au 11 février 2024. Les performances des équipes ont mis une fois encore en lumière, l’évolution du football africain dans toutes ses dimensions. “Il n’y a plus de petite équipe”, s’est plus que jamais confirmé avec les difficultés des géants du football africain. Les sélections qui n’étaient presque pas attendues ont fait leur apparition pour s’imposer face aux barons du tournoi.



La Mauritanie, le Mozambique, le Cap-Vert et l’Angola ont fait sensation avant de tirer leur révérence. Si les Mourabitounes ont perdu leurs deux premiers matchs de poules, ils n’ont pas fait dans la dentelle face à l’Algérie lors de la dernière journée des phases de poules. L’équipe mauritanienne a fait tomber les champions d’Afrique 2019 et se qualifier pour la première fois de son histoire en 8ès de finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le Cap-Vert, l’Angola et le Mozambique

Le Cap-Vert et l’Angola ont carrément montré un autre niveau de jeu auquel personne ne pouvait s’y attendre bien que ces deux équipes ont eu à faire leurs preuves lors des précédentes éditions. Premier de leur groupe respectif et quarts de finalistes, les performances de ces deux sélections forcent indiscutablement l’admiration. Le Mozambique n’a pas pu franchir des phases de groupes, mais a tout de même surpris par sa performance face à l’Egypte et le Ghana. D’abord un match nul contre les Pharaons 2-2, puis une remontée spectaculaire contre les Black Stars qui les a conduits dans le gouffre.

Cependant, ces révélations ne sont pas si nouvelles en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Le Bénin, Madagascar et les Comores avaient déjà fait de pareilles sensations en 2019 et 2022. Les deux premières sélections s’étaient même qualifiées en quarts de finale après avoir fait tomber les gros morceaux de la compétition. Mais la question qui se pose dès lors, est le devenir des ces équipes après leurs belles prestations.

Quel sera alors l’avenir de la Mauritanie, le Mozambique et cie après la CAN 2023 ?

Il va de soi que la Guinée Équatoriale fait l’exception du problème soulevé plus haut. Le Nzalang Nacional est resté constant depuis sa magnifique participation à l’édition 2012 dont il était d’ailleurs co-organisateur. Mais en dehors de la sélection équato-guinéenne, aucune nation surprise n’est plus revenue de si tôt après avoir émerveillé. Le Bénin et Madagascar sont absents de la phase finale du tournoi après 2019. Les Comores, l’équipe surprise de l’édition 2021 étaient aux abonnés absents de l’édition 2023 en Côte d’Ivoire.

Ces équipes s’éteignent carrément une fois la compétition terminée. Elles enchaînent des contre-performances qui les éloignent de la scène continentale. Mais pour tous observateurs, le problème se trouve au niveau du socle qui généralement ne tient que sur un fil. La plupart de ces sélections n’ont pas une fondation bien structurée pour se pérenniser. Raison pour laquelle tout s’écroule après des exploits inattendus. Donc si les équipes surprises de la CAN 2023, notamment la Mauritanie et le Mozambique sont dans le même schéma, il est probable qu’elles ne reviennent pas de si tôt en phase finale de la compétition.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *