CAN 2023 : match à 14 heures , 35 degrés à l’ombre , des joueurs éprouvés …Carton Rouge pour la CAF

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La deuxième journée des phases de groupe de la CAN 2023 a révélé un constat alarmant : certains joueurs ont été affectés par la chaleur ambiante, entraînant des conséquences néfastes sur leur performance.

En effet, les matchs, disputés en début d’après-midi, ont exposé les athlètes à des températures atteignant parfois 35°C, mettant en péril leur bien-être physique.

La CAN 2023 se poursuit après la fin de la deuxième journée des phases de groupe. Le spectacle sur le terrain est au rendez-vous comme souhaité par les organisateurs et promoteurs de cet événement continental. Cependant, le climat met à rude épreuve les organismes des athlètes avec souvent des pauses fraîcheurs pour les soulager. Des équipes prestigieuses telles que le Nigéria, le Sénégal, le Burkina Faso, l’Algérie et le Maroc entre autres ont été contraintes de jouer dans des conditions météorologiques difficiles. Affectant parfois même des joueurs chevronnés habitués à des climats plus cléments en Europe.

Un spectacle impressionnant malgré de nombreuses blessures

La programmation de certains matchs en début d’après-midi a suscité des blessures regrettables, notamment celles de Lamine Ba et Aboubakar Kamara pour ne citer que ceux-ci. Malgré ces défis climatiques, la CAN 2023 offre pour l’heure un spectacle de haut niveau, avec des performances de qualité et des buts remarquables, soulignant la détermination des joueurs à dépasser les obstacles.

Les joueurs sont à féliciter

Les éloges vont aux joueurs qui, malgré le climat chaud en Côte d’Ivoire, maintiennent un niveau de jeu exceptionnel. Des stars attendues telles que Victor Osimhen, Sadio Mané et Mohamed Kudus, Hakimi, Ziyech se distinguent, démontrant leur résilience face aux conditions adverses. Cependant, une déception notable réside dans le rendement en deçà des attentes de Riyad Mahrez, soulignant la nécessité d’explorer si ce déclin est lié aux conditions climatiques ou à d’autres facteurs.

Par ailleurs, la blessure de Mohamed Salah, survenue lors du match contre le Ghana, a été un événement malheureux, mais les stars attendues répondent présentes. En dépit de ces défis, la CAN 2023 s’impose comme l’une des éditions les plus mémorables, marquant l’engagement des joueurs envers cette compétition prestigieuse.



La CAF, la grosse déception de la CAN 2023 pour l’instant !

La CAF est pour l’instant, la grosse déception de cette belle compétition. Elle met à l’épreuve les organismes des athlètes sans tenir compte de l’impact que ces conditions climatiques auront sur la santé des joueurs.

Toutefois, après cette CAN 2023, la CAF devrait décider du réaménagement de son calendrier permettant aux athlètes professionnels d’être mis dans de bonnes conditions. Cela aurait un impact positif significatif sur la compétition en elle même.

D’ailleurs, cela commence avec la CAN 2025 qui aura lieu au Maroc. Les conditions climatiques dans cette période de l’année dans cet État sont idéales pour une bonne pratique du football, contrairement aux États subsahariens où c’est pratiquement la saison pluvieuse.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *