CAN 2023 – Maroc : Bilal El Khannouss, la relève au bout des crampons

Lecture : 5 min
Lecture : 5 min

Bilal El Khannouss est un jeune footballeur marocain qui monte en flèche depuis peu. Il évolue actuellement au poste de milieu offensif avec le KRC Genk en Belgique et sera certainement à la CAN 2023 avec l’équipe du Maroc. Allons à la découverte du Lion de l’Atlas belge.

Bilal El Khannouss est né le 10 mai 2004 à Strombeek-Bever. C’est donc en Belgique qu’il a grandi et découvert le football. Il a fait ses débuts en entamant sa formation à Anderlecht. Une étape d’apprentissage qu’il a dû finir au KRC Genk pour continuer sa progression de footballeur. C’est justement avec ce dernier que le jeune milieu de terrain a fait immersion dans le monde professionnel.

Les débuts professionnels de Bilal El Khannouss

Durant son séjour au centre de formation d’Anderlecht, Bilal El Khannouss a impressionné merveilleusement. Très rapidement, il s’est distingué pour arriver à récupérer le brassard de capitaine après un certain temps. Avant de débarquer au KRC Genk en 2019, il a eu le mérite de remporter plusieurs tournois dans différentes catégories. En 2020, le milieu offensif signe son premier contrat professionnel de trois années à l’âge de 16 ans. Mais il a d’abord évolué avec les sections U18 et U19 du KRC Genk. Il a suffisamment eu le temps de marquer des points auprès de l’entraîneur de l’équipe première, en brillant notamment en Youth League 2021-2022.

Peu à peu, Bilal El Khannouss participe aux entraînements avec les professionnels du KRC Genk. Avant la fin de la saison, il en est récompensé. Pour le dernier match de championnat du club, Bilal El Khannouss a fait ses débuts en pro. Il est lancé sur la pelouse par le coach Bernd Storck à la 73e minute face au KV Malines. C’est le début d’une longue année, car il est inscrit dans le groupe du KRC Genk à l’entame de la saison 2022-2023. Ceci après avoir prolongé son contrat jusqu’en juin 2026.

Jeune et déjà “indiscutable” pour sa première saison pleine

Bilal El Khannouss a une certaine aisance dans le jeu qui l’a tout de suite placé au-dessus de la mêlée. Ceci bien que ce soit un nouvel entraîneur (Wouter Vrancken) qui a pris les rênes de l’équipe. Pour sa première saison entière avec le KRC Genk, il a aligné les matchs et surtout les bonnes prestations. Après avoir été remplaçant pour l’entrée en lice de son équipe en championnat, il a été titularisé dès la deuxième journée. C’était le 31 juillet 2022 contre le Standard Liège (victoire 3-1).

Bilal El Khannouss a ainsi enchaîné les matchs. Il a délivré sa première passe décisive avec le KRC Genk le 28 octobre 2022, lors de la victoire face au KV Malines (3-1). A la mi-saison, le milieu offensif est nommé dans l’équipe-type de la Jupiler Pro League. Ce qui constitue un encouragement pour lui. Cette forme étincelante lui a d’ailleurs valu le mérite d’être appelé en sélection A du Maroc, en vue de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Ce n’est qu’en fin de saison que Bilal El Khannouss n’inscrit son tout premier but avec son club belge. Et comme par hasard, il l’a fait dans un match contre son club formateur l’Anderlecht. Ce jour du 16 avril 2023, le KRC Genk s’est imposé 5-2.En fin de compte, le milieu offensif boucle l’exercice 2022-2023 avec 1 but et 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Indiscutable dans l’entrejeu, il a joué un total de 41 matchs sur la saison, dont 37 en tant que titulaire.

Finaliste au Golden Boy 2023, plusieurs distinctions en bonus

Au terme de la saison, Bilal El Khannouss et le KRC Genk ont terminé vice-champion de Belgique à un point de Royal Antwerp (47 points). Malgré cela, le jeune footballeur a été récompensé. Il décroche le prix de l’Espoir de l’année 2022 au 69e Gala du Soulier d’Or et remporte le Prix Dominique D’Onofrio du meilleur débutant de la saison en Jupiler Pro League. Bilal El Khannouss est également nominé parmi les 25 joueurs finalistes pour le trophée du Golden Boy en 2023.

Actuellement, Bilal El Khannouss réalise sa deuxième saison entière avec son club. Après 23 matchs toutes compétitions confondues, il a déjà marqué trois buts. C’est mieux que son total de la saison écoulée. Il compte également 2 passes décisives. Des chiffres qui augurent une campagne nettement meilleure pour El Khannouss après bientôt trois mois de compétition.

L’entrée en sélection, le choix pour le Maroc

Pour avoir vu le jour et grandi en Belgique, Bilal El Khannouss a logiquement joué pour les sélections de catégories d’âge de son pays d’adoption. Il a été avec les équipes U15, U16, U17 et U18 de la Belgique. Considéré comme le successeur de Kevin De Bruyne, il n’a finalement pas opté pour les Diables Rouges. Ceci en raison de ses origines marocaines. Malgré les tentatives du sélectionneur Roberto Martinez et la pression des Belges à l’époque, Bilal El Khannouss a choisi le Maroc. « Bilal avait promis à son grand-père de porter un jour le maillot de l’équipe du Maroc. C’était également son rêve, de faire ce choix de cœur », a déclaré le père du joueur, Mohamed El Khannouss, pour expliquer la décision de son fils en novembre 2022. Mais bien avant, il a eu une vie en sélection marocaine de catégorie d’âge.

Avec le Maroc U20 et U23

En juin 2021, Bilal El Khannouss faisait partie des 23 joueurs marocains sélectionnés par Abdellah El Idrissi pour l’équipe des moins de 20 ans du Maroc lors de la Coupe arabe U20 en Égypte. Le 23 juin 2021, El Khannouss a inscrit son premier but pour le Maroc à la 38e minute d’un match de groupe contre Djibouti -20 (victoire, 4-0). Le 29 juillet 2021, lors des quarts de finale de la compétition contre l’Algérie -20, le Maroc a été éliminé après un match nul 1-1 (défaite aux tirs au but, 4-3). Le milieu offensif a terminé le tournoi avec deux buts inscrits.

Bilal El Khannouss a également pris part à des matchs amicaux avec la sélection U23 du Maroc. Houcine Ammouta l’a convoqué en septembre 2022 pour ses débuts. Malheureusement, la double confrontation contre le Sénégal s’est soldée par deux défaites.

Bilal El Khannouss devenu Lion de l’Atlas au Qatar

Le 10 novembre 2022, le sélectionneur Walid Regragui communique la liste officielle du Maroc pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Telle une confirmation, Bilal El Khannouss est retenu dans ce groupe de 26 joueurs. Ce qui n’étonne pas grand monde puisque celui-ci a réalisé une bonne première partie de saison avec le KRC Genk. Mais avec les Lions de l’Atlas, le jeune milieu offensif a fait preuve de patience.

Au vu des enjeux à la Coupe du monde au Qatar, El Bilal Khannouss n’a pas joué aussitôt. La forme très remarquable du trio Amrabat-Ounahi-Amallah durant la compétition ne lui a pas offert l’occasion. Ceci puisque que le Maroc a réalisé une bonne campagne en tenant tête à de gros adversaires à l’image de la Croatie, la Belgique, l’Espagne et le Portugal. Ce qui a d’ailleurs aidé les Lions de l’Atlas à se hisser en demi-finales de la Coupe du monde, une première pour une sélection africaine. Bilal El Khannouss entre ainsi dans l’histoire, mais pas sans avoir joué. Tout comme tous les autres joueurs de l’effectif, il a été décoré officier de l’ordre du Trône par le Roi Mohammed VI du Maroc.

Pour le match de classement contre la Croatie (défaite 2-1), le jeune footballeur a joué 56 minutes. Ce qui officialise ses débuts en sélection A du Maroc. Des débuts marqués surtout par une titularisation dans une compétition internationale. C’est plutôt bon signe pour Bilal El Khannouss. Au retour de la Coupe du monde 2022, le Maroc et le Brésil se sont affrontés dans un duel amical le 25 mars 2023. Une rencontre qui a vu le milieu de terrain marocain se mettre en évidence. Titulaire au coup d’envoi, il a délivré une passe décisive pour une victoire 2-1 des Marocains. A ce jour, Bilal El Khannouss compte 6 matchs avec les Lions de l’Atlas, dont 4 en tant que titulaire.

Un premier titre en sélection

Avec les Lions de l’Atlas U23 du Maroc, Bilal El Khannouss a connu une belle épopée il y a quelques mois. Lors de la CAN U23 abrité par les Marocains, ses coéquipiers et lui ont mené la course jusqu’au bout. Ils ont remporté le tournoi en s’imposant en finale face à l’Egypte (2-1), avec notamment une passe décisive de Bilal El Khannouss. C’est son premier titre en sélection. Désormais, il ambitionne de remporter la CAN 2023 avec l’équipe nationale A du Maroc.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES