CAN 2023 : Les sièges cèdent déjà!

Lecture : < 1 min
Lecture : < 1 min

Si la pelouse d’Ebimpé a sonné l’alerte en montrant un état inquiétant après les premières rencontres de groupes, ce sont les sièges du Stade de la Paix de Bouaké qui ont confirmé les craintes. Hier, lors des deux rencontres du groupe D, plusieurs chaises ont cédé, faisant tomber plusieurs supporters.

Réalisées à coût de milliards, certaines infrastructures qui accueillent cette 34è édition de la CAN 2023, sont en train de se détériorer déjà. Le samedi 13 janvier 2024, après le match d’ouverture de cette grande messe du football africain entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau (2-0), des questions concernant la résistance de la pelouse d’Ebimpé durant la compétition se sont tout de suite posées. En attendant les réponses à ces interrogations, d’autres constats négatifs ont été faits. A Bouaké, certains sièges cèdent déjà. Ce samedi, se sont jouées les deux rencontres de la poule D pour le compte de la deuxième journée des matchs de groupes. La première rencontre a opposé l’Algérie et le Burkina Faso (2-2). Au cours de cette opposition, l’équipe d’Africa Foot United a fait un constat amer. Certains sièges du Stade de la Paix de Bouaké ont commencé par céder, faisant tomber certains supporters. Le scénario s’est poursuivi durant la seconde rencontre de la journée dans cette même poule. A 17h, la Mauritanie affrontait l’Angola, en effet. Pour ne pas que les sièges fassent de dégâts, ou blessent les supporters, les volontaires étaient obligés de les ranger un peu plus haut.

Il est à noter que cette infrastructure sportive a encore au moins 5 matchs à accueillir. Il y a deux matchs des groupes D et C, comptant pour la troisième journée, une rencontre des huitièmes de finale, une des quarts et une demi-finale. Pour le moment, le stade n’a accueilli que 4 matchs.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *