CAN 2023 – Finale : La Côte d’Ivoire et la chance du Nigéria, ce détail que beaucoup ignorent

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Le Nigéria et la Côte d’Ivoire se défient ce dimanche soir en finale de la CAN 2023. Mais un détail reste inconnu de plusieurs supporters dans l’histoire des confrontations entre les deux équipes. Les Eléphants ont souvent porté chance aux Super Eagles dans cette compétition. 

Plus que quelques heures avant le coup d’envoi de la finale de la CAN 2023 à Abidjan. C’est un derby ouest-africain qui va mettre en opposition la Côte d’Ivoire et le Nigéria pour l’occasion. C’est la première fois dans une finale de la compétition. Et dans l’historique des confrontations, il y a une histoire particulière qui donne le Nigéria favori. 



La Côte d’Ivoire avant chaque sacre

Les Super Eagles ont soulevé le trophée de la CAN à trois reprises. Ceci lors des éditions 1980, 1994 et 2013. Et à chaque occasion, ils ont eu à affronter les Eléphants de la Côte d’Ivoire en cours de route. En 1980, les deux sélections ont fait jeu égal (0-0) en phase de groupes. A la CAN 1994, c’est à l’étape des demi-finales qu’elles se sont affrontées. Les Nigérians l’ont emporté aux tirs au but (4-2) après un score de 2-2 au terme des prolongations. Lors de l’édition 2013, le Nigéria a décroché sa 3e étoile du tournoi. Pas sans avoir affronté la Côte d’Ivoire qu’il a battu sur le score de 1-2. 

L’histoire va-t-elle se répéter pour les Ivoiriens ?

A cette édition 2023 de la CAN, les deux mastodontes de l’Afrique de l’Ouest ont eu à se croiser déjà une fois. Lors de la deuxième journée dans le groupe A, le Nigéria a dominé la Côte d’Ivoire sur le score de 0-1. Les revoilà en finale et on se demande si l’histoire va se répéter alors que les deux équipes seront en duel pour la finale. Seulement, lors des trois précédents sacres du Nigéria, elles ne s’étaient pas affrontées plus d’une fois en une édition. Ce seul détail pourrait peut-être changer le cours d’histoire.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *