Préparatifs CAN 2023 – Algérie : A Lomé, tout se passe comme sur des roulettes

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Les Fennecs d’Algérie sont à Lomé depuis lundi pour se préparer pour la CAN 2023. Après plus de 24 heures de séjour. Les échos sont bons depuis la tanière des Algériens.

Le séjour a à peine commencer pour les joueurs de la sélection d’Algérie au Togo. Mais ceux-ci en sont déjà satisfaits. C’est ce que témoigne les sourires aux lèvres et les visages détendus que présentent tous les membres. La séance d’entraînement de ce mardi matin s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Joueurs, entraîneur et membres du staff technique étaient tous décontractés. Djamel Belmadi s’est même laissé aller en participant au jonglage avec ses poulains.

“Une bonne chose pour tout le monde”, Salah-Bey Aboud

Contrairement à ce qui avait été annoncé à leur arrivée, les Fennecs ont travaillé en matinée de ce mardi 2 janvier 2024. Mais cette journée est une exception à toutes les autres. Elle prévoit une deuxième séance pour Ismaël Bennacer et compagnie. “On aura une séance dans l’après-midi. Ce sera la même chose jusqu’à la fin de notre séjour à Lomé, mis à part les journées où on aura les matchs contre le Togo et le Burundi”, a dit Salah-Bey Aboud, chargé de communication de la sélection algérienne de football.

Le moins qu’on puisse dire est que les choses se passent pour le mieux pour les Fennecs au Togo. C’est plutôt bon signe pour la suite du stage de préparation, voire pour la CAN à laquelle ils sont très attendus en Côte d’Ivoire. “On s’attendait à plus de chaleur et d’humidité. Mais c’est gérable, on s’adapte rapidement. Si ça continue comme ça, ce sera tranquille puisque les matchs à la CAN sont prévus en soirée. C’est une bonne chose pour tout le monde, surtout les joueurs”, a déclaré Salah-Bey Aboud à l’équipe d’Africa Foot United présente sur place.

La CAN se tient du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire. L’Algérie est logée dans le groupe D, en compagnie de la Mauritanie, de l’Angola et du Burkina Faso. Deux fois champions d’Afrique en 1990 et 2019, les Algériens veulent déjà d’un troisième trophée dans leur armoire.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *