CAN 2023 – Algérie : Djamel Belmadi revient sur les ambitions des Fennecs

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

L’objectif de l’Algérie à la CAN, c’est d’aller le plus loin possible a fait savoir Djamel Belmadi ce dimanche. Mais n’étant pas le seul cheval sur la ligne de départ, il va falloir lutter avec les autres équipes, et il en est conscient. Il ne se voit pas d’ailleurs dans la peau de favori.

Vainqueur de la CAN en 2019, et éliminée de manière précoce au Cameroun, l’Algérie veut faire bonne mine en Côte d’Ivoire. Une tâche qui sera compliquée reconnaît Djamel Belmadi en conférence de presse. Mais il ne s’avoue pas vaincu avant même d’avoir entamé la bataille. « L’objectif avant de démarrer une CAN est d’aller au bout. Mais on sera pas les seuls, ça va être la bagarre … Aller le plus loin possible, et gagner. On sera pas la seule équipe à vouloir gagner et ce sera une lutte acharnée. », a signifié le patron de la barre technique des Fennecs qui veut se donner toutes les chances de réussir la compétition. « Pour moi, l’un des facteurs les plus importants à la réussite d’une CAN est la préparation. Nous avons commencé le 20 décembre à nous préparer, et les 10 prochains jours seront très importants. », a-t-il ajouté.

Des matchs amicaux prévus

Vu l’importance de la mission, trois matchs amicaux sont prévus à compter de ce dimanche face à l’équipe U23 de l’Algérie. Le second est programmé contre le Togo le 5 janvier 2024, et le troisième face au Burundi le 9 janvier. Chaque match a un objectif et il s’en explique. « Nous affronterons les U23 aujourd’hui, et ce petit match servira à clôturer ce mini stage avec ceux qui sont là depuis quelques jours. », a lâché Belmadi qui a avoué qu’il n’a pas été facile pour lui d’avoir des matchs amicaux en cette période. « Les deux matchs amicaux (Togo et Burundi) ont été difficiles à organiser car chaque équipe a son planning et c’était dur de les réunir au Togo, nous avons pris ce qui était possible de prendre. » a déclaré Djamel Belmadi qui précise que « Le match face au Togo se fera avec du public afin qu’on soit dans les conditions similaires à ceux qui nous attendent en Côte d’Ivoire. »

Des faiblesses à corriger

L’Algérie présente actuellement l’une des meilleures équipes sur le continent avec beaucoup d’individualités. Mais elle a quand même des faiblesses qu’il faut corriger. « Depuis que je suis en sélection, je n’ai jamais eu un effectif avec un grand temps de jeu en club, il faut faire avec. Slimani et Atal en manque de forme ? Nous les avons pris en charge depuis le 20 décembre, afin qu’ils soient le plus en forme possible … Nous encaissons beaucoup trop de buts sur coups de pied arrêtés. On se doit de s’améliorer dans les deux surfaces, car c’est un domaine qui peut faire la différence. », a reconnu Djamel Belmadi.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *