Nwankwo Kanu, le géant d’Owerri

Lecture : 5 min
Lecture : 5 min

Nwankwo Kanu reste l’un des footballeurs les plus prestigieux du continent africain. Du haut de sa grande taille (1m97), le Nigérian était un redoutable buteur qui s’est construit une carrière dorée. Seule fausse note, l’homme aujourd’hui âgé de 47 ans n’a jamais réussi à gagner une Coupe d’Afrique des Nations avec les Super Eagles. Voici le récit de la carrière du géant d’Owerri qui s’est créé sa gloire et s’inscrit dans le rang des légendes.

Il fait partie de la génération dorée des années 9à, ayant inscrit à jamais leurs noms dans l’histoire du football nigérian. Nwankwo Kanu a d’ailleurs très vite découvert le haut niveau et le football européen, le tout à seulement 17 ans. Ceci grâce à une excellente performance lors de la Coupe du Monde U17 remportée avec le Nigeria au Japon en 1993.

Nwankwo Kanu, de la rue à la sélection nationale U17

Né à Owerri, dans l’État d’Imo au Nigeria, le petit Nwankwo Kanu est doté d’incroyables talents de footballeur qui font de lui la coqueluche des jeux de rue de sa localité. Le jeune homme longiligne a commencé sa carrière au club de la ligue nigériane Federation Works, d’où Iwuanyanwu Nationale l’a recruté pour la saison de football 1992. En 1993, il remporte le championnat du Nigéria avec le club de la capitale de l’ethnie Ibos. Il avait terminé la saison avec 15 buts à son compteur. Ses performances à Iwuanyanwu attirent l’attention des responsables des U17 nigérians.

L’attaquant est donc inscrit sur la liste et représente le Nigeria à la Coupe du Monde U17 de la FIFA 1993. Le jeune Kanu était un plaisir à voir jouer. Il formait à l’époque un excellent duo d’attaque avec son illustre compatriote Tijjani Babangida. Surnommé Papilo, Nwankwo Kanu porte la sélection nigériane avec cinq réalisations au total. Ce qui a permis aux Golden Eaglets (surnom de l’équipe nationale nigériane des moins de 17 ans) de remporter la Coupe du Monde U17 de 1993 disputée au Japon. Le début parfait d’un conte de fée pour l’attaquant longiligne.

L’ascension fulgurante de Nwankwo Kanu

Sorti de la rue, Nwankwo Kanu se présente déjà comme un crack avec un avenir prometteur. Sa Coupe du Monde U17 a vite attiré les représentants de l’Ajax Amsterdam. L’ayant repéré, ils ont aussitôt facilité le transfert du jeune attaquant vers l’Eredivisie en 1993. Ainsi, de 1992 à l’été 1993, Kanu passe du football de rue aux compétitions de la Fédération, à l’Iwuanyanwu Nationale, à la Coupe du Monde U17 puis à l’Europe avec l’Ajax Amsterdam. Cette étoile était suffisamment brillante et destinée à rendre fier tout un peuple (Nigeria) et tout un continent. À l’Ajax Amsterdam, Kanu Nwankwo poursuit son ascension et goûte même à la Ligue des champions de l’UEFA en 1995.

C’est une grande histoire d’amour qui commence puisqu’il va pleinement s’épanouir avec sa moustache d’ado et ses jambes interminables. Avec le club néerlandais, Kanu remporte trois titres de champion des Pays-Bas (1994, 1995 et 1996) et la Ligue des Champions en 1995 face au grand Milan AC. Kanu jouera une petite demi-heure dans cette finale, au milieu des Rijkaard, les frères De Boer, Davids, Overmars ou encore Blind. C’est lui qui déboule dans son couloir droit, déborde et centre pour un autre gamin entré en jeu, Patrick Kluivert qui crucifie les Rossoneri. Âgé de 18 ans à l’époque, Papilo est l’un des jeunes talents les plus convoités d’Europe.

Les moments d’or à Atlanta

En 1996, le longiligne attaquant est sélectionné dans l’équipe U23 du Nigeria pour les Jeux Olympiques d’Atlanta 1996. Capitaine de l’équipe nigériane, Kanu Nwankwo connaît son heure de gloire lors de la demi-finale contre le Brésil. Alors que le Nigeria est mené 2 à 3 et que l’on s’achemine vers une défaite en demi-finale, Kanu est à l’origine d’un retournement d’une situation fulgurante. Il a égalisé en fin de match pour ramener le score à 3-3, puis a marqué le « but en or » en prolongation pour assurer la victoire 4-3 de la nation africaine. Son but qui a brisé le cœur des Brésiliens dans le temps additionnel de la deuxième mi-temps était absolument spectaculaire.

Sur une rentrée de touche, le légendaire Jay-Jay Okocha lance le ballon dans la surface et, peu après, il arrive dans les pieds de Kanu dans une surface de réparation bondée. Kanu bat habilement un défenseur brésilien avant de tromper Dida d’une superbe frappe qui permet au Nigeria de se qualifier pour la finale des Jeux Olympiques. Le Nigeria a remporté la médaille d’or face à l’Argentine. C’est d’ailleurs la première nation africaine à le faire, un souvenir qui n’a pas encore été reproduit plus de vingt ans plus tard par une équipe africaine. À cette époque, les Nigérians étaient déjà fiers et chantaient le nom de Nwankwo Kanu dans des chansons d’hommage.

Une histoire qui touche le cœur

Quelques mois après ce moment d’or à Atlanta, Kanu Nwankwo a appris qu’il souffrait d’une maladie cardiaque qui mettait sa carrière en danger. Une histoire qui a touché le cœur des Nigérians et du monde entier du football. Papilo, comme on l’appelle affectueusement, a été opéré. Conséquence, le champion olympique a manqué ce qui devait être sa première saison avec le club italien de Serie A, l’Inter Milan, qu’il avait rejoint à l’été 1996. Il a survécu, comme le font les stars, et a poursuivi sa carrière en atteignant des sommets.

La renaissance à Arsenal

Après l’opération, Nwankwo Kanu n’a jamais réussi à s’imposer à l’Inter Milan. Il a donc été transféré à Arsenal, club de Premier League anglaise, où le nouvel environnement et les conseils d’Arsène Wenger lui ont permis de renouer avec le succès. En plus de 100 apparitions, Kanu remporte deux fois la Premier League (2002 et 2004), une FA Cup (2002), une Super Coupe de l’UEFA et acquiert un statut légendaire au sein du club londonien.

Un destin tragique avec la CAN

S’il a pu guider le Nigeria à remporter des titres dans les catégories d’âge, Nwankwo Kanu n’a jamais réussi à brandir un titre majeur avec les Super Eagles. De 1994 à 2011, l’attaquant a disputé 87 matchs avec le Nigeria pour seulement 13 buts. Il participe notamment aux Coupes du Monde 1998, 2002 et 2010. Mais son histoire avec la Coupe d’Afrique des Nations n’a jamais été la plus belle. Avec les Super Eagles, Kanu a été finaliste de la CAN 2000. Il enchaîne ensuite avec quatre fois la médaille de bronze remportée en Coupe d’Afrique des Nations (2002, 2004, 2006 et 2010).

West Bromwich et Portsmouth pour conclure le voyage

La fin de carrière de Papilo a été suivi d’un transfert à West Bromwich Albion. Malheureusement il ne va planter que 7 réalisations en deux saisons. Pour beaucoup, Kanu n’a plus le niveau. En 2006 il est de nouveau transféré, cette fois à Portsmouth. Sous les ordres de Redknapp, il retrouve tout son allant et marque à la trêve 9 buts. Il y termine sa carrière à l’âge de 36 ans avec au palmarès une nouvelle Coupe d’Angleterre remportée en 2008. Il fait ses adieux au football en 2011 lors d’une rencontre de gala entre les Amis de Nwankwo Kanu et les Super Eagles All Stars. Il s’inscrit encore plus au rang des légendes du football africain en remportant deux fois le Ballon d’Or africain (1996 et 1999).

L’après carrière de Nwankwo Kanu

Nwankwo Kanu a bouclé en beauté à vingt ans de carrière, dont 17 sous le maillot national. Mais il est aussi connu pour sa philanthropie que pour ses buts de légende. L’ancien joueur de l’Inter a créé la Kanu Heart Foundation, inspirée par ses propres problèmes cardiaques qui ont bien failli mettre un terme à sa carrière. Aujourd’hui âgé de 47 ans, Kanu entame une nouvelle aventure dans la gestion du football après avoir pris la présidence du Enyimba FC en juillet 2023. Son expérience, son expertise et son statut mondialement reconnu comme l’un des meilleurs footballeurs nigérians de son époque seront investis dans la construction d’une nouvelle ère dorée à l’Enyimba International FC.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *