L'incontournable du football africain

Finale de la Coupe d’Algérie 2024 : Le CR Belouizdad sauve sa saison de la plus belle des manières

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
CR Belouizdad Mouloudia d’Alger

Seule la victoire est belle et le sacre éternel dans l’histoire. C’est ce que se sont dit les Belouizdadis au bout de leur finale remportée (1 à 0) face au Mouloudia d’Alger, qui leur a permis de sauver la saison de fort belle manière. 

Après avoir dominé le championnat durant quatre saisons de suite, le CR Belouizdad a dû céder le flambeau au Mouloudia d’Alger qui a dominé les débats de bout en bout lors d’un exercice 2023/2024 exceptionnel, faisant vibrer les fans des Vert et Rouge qui ont renoué avec l’ambiance des grands jours et surtout de faire la fête.

Leurs homologues du CR Belouizdad, longtemps bercés au rythme des titres ces dernières années, ne pouvaient accepter de passer une saison blanche, d’où leur obsession à décrocher cette Coupe, qui a toujours un goût à part, pour sauver les meubles et se projeter idéalement sur la prochaine saison avec en ligne de mire la Ligue des Champions africaine que les gars de Laâquiba tentent de courtiser depuis un bon moment.

Distancé en championnat, le Chabab a tout de même terminé dauphin avec la meilleure défense (20 buts encaissés), au même titre que le champion Mouloudéen, dont l’attaque a vraiment carburé (55 buts marqués). Et dans une finale, où souvent l’on dit qu’il faut la gagner plus que de la jouer, la défense du CRB a eu raison de l’attaque du MCA, plutôt laborieuse, pour ne pas dire essoufflée.

Pour sa part, le président Mehdi Rabhi est ce soir un homme heureux, lui qui a dû faire face à une grosse pression et même à des tentatives de le pousser vers la porte de sortie. Mais avec ce titre, il devra poursuivre sa mission et s’occuper de l’intersaison du club qui s’annonce déjà bien chargée au rythme des recrutements à travers des renforts de taille, et des libérations.

Il faut dire que les moyens dont dispose le club Belouizdadi, sa stabilité administrative et certainement technique avec le maintien de l’entraîneur Brésilien Marcos Paqueta, l’obligent à jouer désormais les premiers rôles chaque saison, et surtout d’aller chercher cette étoile africaine qui manque tant à son maillot.

Ce sera en tous les cas l’objectif principal la saison prochaine, en plus de celui de performer dans les épreuves domestiques où les fans des Rouge et Blanc sont toujours insatiables.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV