L'incontournable du football africain

Éliminatoires Coupe du Monde 2026 (Groupe G) – L’Algérie s’incline face à la Guinée

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

Éliminatoires Coupe du Monde 2026 Zone Afrique : Énorme désillusion pour l’Algérie au Stade Nelson Mandela de Baraki. Opposés à la Guinée dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026, les Fennecs se sont inclinés sur le score de 2-1.

Une première partie stérile

Pas grande chose à retenir lors de la première partie entre Algériens et Guinéens. Les 45 premières minutes ont été peu emballantes avec beaucoup d’imprécision de part et d’autre, mais notamment du côté algérien. Les Guinéens ont entamé la rencontre avec un pressing haut et agressif. Mais cela n’a pas empêché Ramiz Zerrouki de signer une très belle frappe à la 3e minute. Malheureusement, sa tentative a été repoussée par le gardien de but. Ce fut la première vraie occasion du match.



À la 7e minute, Youcef Atal au terme d’un mouvement collectif a martyrisé deux défenseurs guinéens, mais il n’est pas allé au bout de son action, il tombe suite à un contact léger. Brahimi pas encore totalement dans le match aurait pu ouvrir le score à la 24e minute, s’il n’avait pas manqué sa reprise de volée après une très belle transversale de Mohamed Tougaï. Du côté guinéen, aucune occasion franche durant ces 45 premières minutes. La star Serhou Guirassy a été muselée par la défense algérienne. 0-0, c’est le score à la pause.

Morlaye Sylla lance le match

La seconde mi-temps n’a rien à voir avec la première. Cinq minutes après la pause, la Guinée a ouvert le score, à la 50e minute notamment. Morlaye Sylla trouve le chemin des filets, suite à une perte de balle du capitaine Yacine Brahimi qui a été pathétique. Morlaye Sylla jette le froid sur le Stade Nelson Mandela de Baraki, mais ce n’est que pour une courte durée.

Le réveil du public

L’Algérie a fait preuve de mental après l’ouverture du score. Les Fennecs ont égalisé à la 52e minute. Tout est parti d’une belle passe de Nabil Bentaleb en direction de Saïd Benrahma. L’attaquant lyonnais lobbe le gardien, la balle touche la barre et est poussée dans les filets par le défenseur Yasser Baldé qui marque ainsi contre son camp.

Aguibou Camara assomme Petkovic et l’Algérie

Après l’égalisation algérienne, le Stade Nelson Mandela de Baraki a cru à une nuit sensationnelle. Mais erreur, la soirée a vite viré au cauchemar. Le Syli National aggrave la marque par Aguibou Camara sur une reprise de volée. Anthony Mandrea n’est pas exempt de tout reproche sur ce coup. Ainsi que Youcef Atal qui avait relancé la balle dans les pieds d’Aguibou Camara.

Une équipe d’Algérie inexistante

Les multiples changements de Vladimir Petkovic ne vont rien donner. La Guinée a résisté aux nombreux assauts offensifs des Fennecs et s’impose sur ce score de 2-1. Collectivement, l’équipe algérienne a été faible, inoffensive. Aucun joueur n’a pu tirer son épingle du jeu. Tout le monde a sombré, y compris Vladimir Petkovic. C’est un match à vite oublier, malgré la pilule qui est amère.




les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV