L'incontournable du football africain
L'incontournable du football africain

Coupe de la CAF : La (mauvaise) passe de 4 de l’USM Alger

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

L’USM Alger a enchaîné ce soir à Benghazi une quatrième défaite consécutive.

Que ce soit en championnat ou en compétition africaine, les Rouge et Noir patinent.
Quatre défaites, dont trois en ligue 1 Mobilis, en autant de rencontres, cela doit faire réfléchir à propos des raisons de cette mauvaise série des hommes de Garrido.



Une mauvaise passe entamée face au CSC à Alger (1-2) puis contre le PAC, lors du derby Algérois(1-5) ensuite à Khenchela (2-1) et enfin aujourd’hui, en coupe de la Confédération africaine face aux Libyens du Hilal Benghazi (2-1).

La première interrogation que se posent les supporters du club de Soustara est de savoir si le problème est d’ordre défensif (11 buts encaissés) ou offensif (4 buts marqués).

Les défections en attaque de Belkacemi et Benzaza ,seules, ne peuvent tout expliquer. La forme brinquebalante de Belaid, Alilet et du gardien international Benbot est une raison à prendre en considération.

Mais, en définitive, le problème est davantage collectif. Le groupe Usmiste ne serait pas en mesure de suivre les instructions de l’espagnol Carlos Garrido, encore moins des dirigeants du club qui tardent à régulariser les joueurs.

C’est donc plus un souci psychologique que technique. Sans le sou, difficile de motiver un ensemble qui pense avoir accompli son devoir en se qualifiant notamment en quart de finale de la coupe de la CAF à l’issue de la quatrième journée de la phase des poules.

La belle série réalisée en janvier dernier (6 victoires consécutives) devait pourtant inciter la direction de Serport à sortir le chéquier au lieu de procéder à des sanctions envers certains joueurs.

Quant à la manière de gérer les troupes par Garrido, il faut reconnaître que le technicien ibérique ne s’est pas encore fixé sur un effectif de base pour son équipe procédant à des turn-over qui, au final, ont plutôt pénalisé l’USMA qui se retrouve reléguée en championnat à quatorze points du leader Mouloudéen. Un écart considérable d’autant plus que le calendrier durant les prochains mois sera non seulement chargé mais surtout plein d’obstacles aussi bien sur le plan local que continental où l’USM Alger va devoir défendre son titre de l’année dernière.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV