CAN – Algérie : La passe de 6 pour Raïs M’Bolhi et Islam Slimani

Lecture : 3 min
Lecture : 3 min

Enfin, elle est publiée. La liste des joueurs de l’Algérie qui vont disputer la CAN 2023 est connue. On y retrouve Rais M’Bolhi et Islam Slimani. Les deux joueurs deviennent par la même occasion les joueurs les plus capés de la compétition chez les Verts avec désormais 6 participations chacun.

En mai 2012, les Fennecs, sous l’égide du coach Vahid Halilhodzic, plusieurs joueurs font leur première apparition dans l’effectif des Verts. Au nombre de ceux-ci, il y a Islam Slimani qui était un joueur local. Déjà dans l’effectif depuis 2010 Raïs M’Bolhi, gardien de but du CSKA Sofia en ce moment, a eu plus de responsabilités. Depuis, ces deux joueurs qui sont à juste titre les plus capés de l’effectif actuel sont de presque tous les rendez-vous des Fennecs, même si l’actuel gardien de but du CR Belouizdad n’a plus goûté à la sélection nationale depuis le mois de novembre 2022.

Islam Slimani, l’éternel buteur

Aujourd’hui âgé de 35 ans, Islam Slimani est à ce jour le joueur le plus capé du groupe que dirige Djamel Belmadi. Il compte 98 sélections, à deux longueurs du recordman Lakhdar Belloumi (100 caps). Il est non seulement le deuxième joueur le plus capé des Verts à l’heure actuelle, mais il en est aussi le meilleur buteur de tous les temps avec 45 buts, et 23 passes décisives. Il dépasse de loin Abdelhafid Tasfaout qui est auteur de 36 réalisations. Des chiffres qui ne sont pas étonnant, si on se réfère à la date de ses débuts avec les Verts.

Première CAN en 2013

Alors membre de l’équipe A’ de l’Algérie, Islam Slimani, de par son talent, n’a pas laissé indifférent l’ancien sélectionneur des Verts, Vahid Halilhodzic qui lui fait appel pour la première fois en mai 2012. Depuis, il fait les beaux jours de l’équipe de son pays avec à la clé 5 CAN, et un titre de champion d’Afrique. Un périple qui a débuté en 2013. Il joue tous les matchs des Verts qui sont casés dans le groupe D en compagnie de la Tunisie, du Togo et de la Côte D’Ivoire. L’Algérie quitte la compétition avec deux défaites et un match nul.

Premier but en 2015

En 2015, l’Algérie fait bonne mine, même si elle finit par se faire éliminer en quart de finale par la Côte d’Ivoire, 3-1. Présent une nouvelle fois dans l’effectif, Islam Slimani sera pour le plus part du temps remplaçant, sauf pour le premier match de poules (C) contre l’Afrique du Sud remporté par les Fennecs sur le score de 3-1. Il va en profiter pour marquer son premier but à une CAN. Il va marquer deux autres buts la CAN suivante, contre le Sénégal. Il permet aux Algériens de décrocher un nul face aux Lions de la Teranga en inscrivant un doublé. Deux buts qui n’empêchent pas les Guerriers du désert de quitter la compétition.

Le titre en 2019

Présent dans l’effectif depuis 2012, Islam Slimani est barré par la concurrence d’un certain Baghdad Bounedjah sur le front de l’attaque algérienne en 2019. En Egypte, il bénéficie tout de même du temps de jeu. Il profite de sa seule titularisation contre la Tanzanie pour marquer son seul but de la compétition, et sa quatrième toutes CAN confondues.

Depuis 2013, Islam Slimani n’a jamais raté une échéance de la plus prestigieuse compétition organisée par la CAF. Il était aux CAN 2013, 2015, 2017, 2019 et 2021 (jouée en 2022). Il va connaître sa 6è CAN en Côte d’Ivoire. Et celle-ci pourrait être sa dernière également. Il va certainement laisser la place à Mohamed El Amine Amoura, Aymen Mahious et autres talents qui tapent très sérieusement à la porte de la sélection nationale algérienne.

L’inusable Rais M’Bolhi

Même s’il n’est pas le plus capé de l’effectif actuel, il en est le plus âgé (37 ans) et le plus ancien. Absent de la CAN 2010, il fait ses débuts en sélection quelques mois plus tard et est retenu dans le groupe de l’Algérie qui était à la Coupe du monde en Afrique du Sud. L’Algérie n’étant pas qualifiée pour la CAN 2012, malgré une place de demi-finaliste en 2010, Raïs M’Bolhi reporte sa première compétition africaine pour 2013. Cette année-là, il participe enfin à sa première Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud, le pays dans lequel il a pris part à sa toute première compétition avec l’Algérie. Par la suite, le natif de Paris enchaîne avec 4 autres CAN dont celle de 2019 à l’issue de laquelle l’Algérie est sacrée champion. Auteur de 30 clean sheets depuis ses débuts, il n’a plus goûté à un rendez-vous avec sa sélection nationale depuis le mois de novembre 2022. Manque de compétition à un moment donné, le poids de l’âge par le suite, et surtout la concurrence des trois gardiens de but sélectionnés depuis un certain temps,dont Anthony Mandrea, sont les principales raisons de son absence. Mais depuis, il a retrouvé du temps de jeu avec le Mouloudia Club d’Alger en Ligue 1 algérienne de football. Il a à son actif 18 matchs de CAN.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *