CAN 2023 : Ziyech, Daka et les rescapés du précédent duel Zambie – Maroc

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Les sélections de la Zambie et du Maroc se retrouvent ce mercredi 24 janvier à la CAN 2023. Pour certains joueurs, c’est aussi un moment de retrouvailles depuis 2019. C’est le cas de Hakim Ziyech et Patson Daka.

En quête de points pour confirmer leur première place dans le groupe F, les Marocains affrontent une équipe de la Zambie en danger. Cette dernière doit absolument éviter la défaite pour espérer se qualifier au 2e tour de la CAN 2023. C’est la première fois que les deux sélections se retrouvent depuis 2019. Et les souvenirs doivent être encore vifs pour certains joueurs qui ont brillé ce jour-là. C’était à l’occasion d’un match amical remporté par la Zambie (2-3).



Une dizaine chez les Marocains

Dans le rang des Lions de l’Atlas qui ont affronté la Zambie en 2019, on retrouve Hakim Ziyech. L’ailier marocain a brillé dans la rencontre avec un doublé, dont un but sur pénalty. Son passeur sur le second but est Achraf Hakimi, également présent à la CAN 2023 avec le Maroc. En dehors des deux, plusieurs autres joueurs se rappellent de la défaite en 2019. Il s’agit de Youssef En-Nesyri, Sofiane Boufal, Romain Saïss, Yassine Bounou, Yunis Abdelhamid et Noussair Mazraoui. Ils sont donc 8 au total à avoir pris part à cette rencontre.

Seulement quatre côté zambien

L’équipe zambienne de 2019 qui a triomphé face au Maroc n’est plus là aujourd’hui. Buteurs dans le match, Enock Mwepu et Mwape Musonda sont absents. C’est le cas de plusieurs autres. Néanmoins, on retrouve Kings Kangwa, auteur du deuxième but de la Zambie à l’époque. Passeur décisif dans le match, Patson Daka est encore présent dans l’effectif des Chipolopolos. Fashion Sakala et Emmanuel Benda font également partie de ces Zambiens rescapés de la victoire contre le Maroc en 2019. Ils sauront s’appuyer sur cette dernière rencontre pour tenter de venir à bout des Marocains ce mercredi à 20h GMT.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *