CAN 2023 – Sénégal (Groupe C) : Une compétition sans pression pour Sadio Mané

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Depuis le 13 janvier dernier, la Côte d’Ivoire a lancé les hostilités de la CAN 2023 contre la Guinée-Bissau. Mais c’est principalement le 15 janvier 2024 que le Sénégal a remis son titre en jeu. Déjà deux sorties conclues par des victoires de rang. Sadio Mané pendant ces matchs, a joué sans pression de sa propre part, ni des supporters sénégalais. Il n’est plus sur orbite comme lors des précédents tournois, notamment en 2021, où il portait tout seul le poids d’un pays. Et plusieurs raisons sous-tendent ce changement radical de statut.

Sadio Mané joue désormais sans pression avec l’équipe du Sénégal

Après l’échec du Sénégal en finale de la CAN 2019, tout le peuple sénégalais avait l’espoir que 2021 serait la bonne. Lors de cette compétition au Cameroun, l’équipe nationale et les supporters s’en sont remis à Sadio Mané pour offrir une première étoile au pays. La pression était énorme sur le fils de Bambali dont les performances étaient scrutées à la loupe. Petit à petit et match après match, l’ancien joueur de Liverpool a réussi à conduire une nouvelle fois le Sénégal en finale. Et cette fois-ci, les Lions de la Téranga se sont hissés sur le toit de l’Afrique. Et c’est même Sadio Mané qui a marqué le but victorieux.

Mais à cette CAN 2023, le Sénégal arrive en favori. Le collectif prime beaucoup plus sur les individualités. Sadio Mané n’est plus forcément l’homme qui tient en main la destinée de tout un peuple. Tout le monde est capable dans l’équipe de faire la différence. Des milieux de terrain marquent, des attaquants aussi. C’est à juste titre que l’ailier d’Al-Nassr a abordé cette compétition avec calme et sérénité. Contre la Gambie, bien que passeur sur le premier but de Pape Gueye, Sadio Mané s’est fait petit toute la rencontre. Il a passé son temps a joué pour ses coéquipiers, faisant des passes dans les bons espaces, alors qu’il pouvait tenter à plusieurs reprises.



Contre le Cameroun, le derby était sur toutes les lèvres, mais Sadio Mané n’a pas été désigné comme le principal protagoniste de cette rencontre. Il a joué une nouvelle fois de façon très décontractée. Les jeunes joueurs du groupe ont fait le nécessaire. Il a attendu les dernières secondes du match pour inscrire son premier but. Une réalisation venue de nulle part, à laquelle personne ne s’attendait de façon particulière. Cette absence de pression, les supporters l’affirment également.

Les supporters sont unanimes, l’esprit d’équipe avant Sadio Mané

Dans le rang des supporters l’ardeur est descendue. Plusieurs interrogés après le match contre la Gambie ont été unanimes. Le fait que Sadio Mané n’ait pas marqué ne représente pas un problème. Qu’il soit présent et aide l’équipe à sa manière est le plus important aujourd’hui. Pour la plupart, l’esprit d’équipe, le rendement du collectif passe devant la performance individuelle de l’ancien Messin. Un discours très différent de ces mêmes supporters qui n’avait d’yeux que pour lui au Cameroun.

Cet état de chose est peut-être le signe d’un meilleur présage. Pour Aliou Cissé également, c’est le moment de savoir que le jeu ne tourne plus uniquement autour de Sadio Mané, qui n’est pas éternel. Le technicien sénégalais doit comprendre que ce n’est plus l’heure de tout miser sur le joueur de 31 ans, qui n’a plus certainement beaucoup d’années en sélections. C’est le moment de donner plus de responsabilités à la jeunesse qui monte pas à pas. Des joueurs comme Nicolas Jackson, Abdallah Sima, Habib Diallo, Boulaye Dia, Ismaïla Sarr ou encore Bamba Dieng sont la relève sur le flanc de l’attaque.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *