CAN 2023 : La vraie raison derrière la construction des Cités CAN

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

A l’occasion de la CAN 2023, la Côte d’Ivoire a fait construire des Cités pour accueillir les délégations des différentes sélections. Sauf que certaines équipes ont fait le choix de ne pas y loger. Dans une interview sur une télévision ivoirienne, le président du COCAN, Albert François Amichia, a profité de l’occasion pour justifier la construction de ces édifices.

Pour l’organisation de la CAN 2023, la Côte d’Ivoire a proposé cinq villes, dont trois disposant malheureusement d’une capacité hôtelière limitée. Comme alternative, le COCAN a proposé et obtenu de la CAF la construction des Cités CAN. Il s’agit de réceptifs hôteliers construits aux normes pour accueillir les délégations des différentes équipes. C’est notamment le cas à San Pedro, Korhogo, Bouaké, comme l’a expliqué Albert François Amichia.

« Dans le cahier de charge, le pays organisateur doit mettre à la disposition des équipes qualifiées des hôtels ou des réceptifs hôteliers de niveau 4 ou 5 étoiles. Quand nous avons obtenu l’organisation de la CAN en 2014, nous nous sommes rendus compte que dans les villes de San Pedro, Korhogo, Bouaké, nous ne disposions pas de réceptifs hôteliers de niveau. Donc nous avons préféré créer des cités CAN, mais avec des prestations d’un hôtel de 4 à 5 étoiles », a-t-il expliqué.

En dépit de cette mesure prise pour accroître la capacité hôtelière de ces villes, plusieurs délégations ont déjà rejeté l’idée de loger dans les cités. La raison n’est pas liée à la qualité ni à la commodité de ces infrastructures mais une raison de convenance. Rien de scandaleux assure le président du COCAN. « La liberté est laissée à chaque équipe de choisir son lieu de résidence autre que le lieu de résidence offert par l’organisateur. C’est une pratique courante pour certaines équipes nationales, et nous nous attendions à cela », a-t-il ajouté.

Contrairement aux rumeurs qui ont fait état de quatre sélections qui ont refusé d’abriter les cités CAN, François confie que seuls l’Algérie et le Maroc s’y sont opposés.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *