CAN 2023 : La VAR sauve l’Egypte face au Mozambique

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

L’Egypte devra encore attendre la deuxième journée pour tenter d’arracher sa première victoire dans cette CAN 2023. Pour leur première sortie ce dimanche face au Mozambique, les Pharaons n’ont pu mieux faire qu’un nul 2-2. 

Grands favoris de cette rencontre, les Egyptiens ne s’attendaient certainement pas à une opposition aussi solide de la part des Mozambicains. Et ce d’autant plus qu’ils ont trop tôt fait d’ouvrir le score pour se rendre la partie un peu plus facile. Après seulement une minute 31 secondes, Mohamed Mostafa a déjà trouvé le chemin des filets. Trouvé par Mohamed Salah, qui venait de louper sa frappe, l’ancien joueur de Zamalek marque d’une belle frappe en pivot. Ce qui lance parfaitement les hommes de Rui Vitoria. Malheureusement, ils n’ont pas su profiter de leur domination pour faire le break avant la pause. De quoi offrir aux Mambas l’occasion de croire à un retournement de situation à la reprise. 

Le réveil tonitruant des Mozambicains

Au retour des vestiaires, l’Egypte essaie de maintenir la pression pour vite assommer les Mozambicains. Mais c’était sans compter sur la détermination de Reinildo Mandava et ses coéquipiers à créer la surprise dès leur première sortie. L’engagement des Mambas a fini par payer à la 55e minute. Domingos Macanda monte aux avants poste et démontre sa belle technique avant d’envoyer un beau centre dans la surface. Witiness Quembo saute plus haut et bat Elshenawy de la tête. Le Mozambique égalise ainsi et relance la partie. Sonnés, Mohamed Salah et ses coéquipiers tentent de sonner la révolte pour reprendre l’avantage au score mais se font punir encore une nouvelle fois. 

Le coup de grâce de  Clésio Bauque

Tous portés vers l’avant, les Egyptiens laissent des espaces derrière, que les Mozambicains vont exploiter à bon escient. Sur un contre rapide, Clésio Bauque est trouvé dans le dos de la défense adverse. Il avance et d’une frappe croisée, il trompe la vigilance de Elshenawy. A 2-1, les Pharaons sont dos au mur et sous pression. Le public scande le nom du Mozambique, de quoi revigorer les hommes de Francisco Conde, qui défendent crânement leur avance mais finissent par craquer. 

La VAR sauve les Pharaons

A la suite d’une action anodine, l’arbitre accorde un penalty à l’Egypte, après un moment d’hésitation, et après avoir consulté la VAR. Sans trembler, Mohamed Salah le transforme et égalise, ramenant le score à 2-2 dans les temps additionnel de sept minutes. L’Egypte est tenue en échec sur ce score au coup de sifflet final. 

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *