CAN 2023 – Côte d’Ivoire : Quand l’ONS tente d’expliquer le chaos du Stade d’Ebimpé

Lecture : < 1 min
Lecture : < 1 min

Le Stade Olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé a encore affiché d’énormes lacunes ce mardi 12 septembre 2023. Ceci à l’occasion du match amical international opposant la Côte d’Ivoire au Mali. L’infrastructure s’est retrouvée dans un chaos inattendu, après une pluie diluvienne, que l’ONS tente d’expliquer.

La rencontre lancée à 19h GMT n’a connu qu’une mi-temps pour être finalement suspendue. La première moitié du match s’est jouée dans des conditions optimales. Et ce, jusqu’à ce qu’une pluie diluvienne se manifeste juste avant la pause, forçant l’arbitre a écourté le temps additionnel et les 22 joueurs à se retirer temporairement du terrain. Après la pause forcée, la forte pluie persistait.

Un test de rebondissement effectué par les arbitres n’a pas permis de garantir la poursuite immédiate du jeu. Face à cette situation, une réunion d’urgence a été convoquée entre les officiels et les organisateurs du match pour décider de la suite de la rencontre. À l’issue de cette concertation technique, il a été décidé d’arrêter le match en raison des conditions météorologiques défavorables.

Des problèmes techniques pour justifier la catastrophe ?

Il a été observé que des flaques d’eau s’étaient formées sur la pelouse, indiquant un drainage lent du terrain. « Cette situation pourrait être due au débordement conjoncturel du système de drainage ou à un problème de nivellement de la pelouse. Cependant, nous tenons à préciser que des experts spécialisés dans l’entretien de la pelouse et des infrastructures connexes sont actuellement mobilisés pour apporter immédiatement les corrections nécessaires », indique l’Office National des Sports (ONS) dans un communiqué.

Source : Africafootunited.com

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES