CAN 2023 : Ce jour où l’Angola et le Mali ont offert un match d’anthologie à l’Afrique

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La CAN 2023 s’ouvre le 13 janvier avec le duel entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau. Si certains matchs d’ouverture ont été insipides dans l’histoire de la compétition, on se souviendra encore longtemps de ce nul incroyable entre le Mali et l’Angola. Les Aigles ont dû remonter le score pour arracher un score de 4-4 presque inespéré.

Ce jour-là, c’était le 10 janvier 2010, au stade du 11-Novembre à Luanda, la capitale de l’Angola. Le pays hôte de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) affrontait le Mali pour le match d’ouverture du tournoi. Ce qui s’annonçait comme une victoire écrasante des Angolais s’est transformé en un scénario incroyable, qui a fait entrer ce match dans l’histoire du football africain.



En effet, l’Angola menait 4-0 à la 74e minute, grâce à un doublé de Flavio Armando et à deux penalties de Gilberto et Manucho. Le public angolais était en liesse, tandis que les Maliens semblaient résignés. Mais c’était sans compter sur la réaction d’orgueil des Aigles, qui ont réussi à inscrire quatre buts en dix minutes, grâce à Keita (79e et 90e+3), Kanouté (88e) et Yatabaré (90e+4). Le coup de sifflet final a sonné comme un miracle pour les Maliens, qui ont arraché un point inespéré, et comme une douche froide pour les Angolais, qui ont laissé échapper une victoire certaine.

Ce match a été qualifié de « nul d’anthologie » par le journaliste français Vincent Duluc, qui a souligné la dimension humaine et émotionnelle de cette rencontre, qui a dépassé le simple cadre sportif. Ce match a également été marqué par le contexte dramatique de l’attaque du bus de la sélection togolaise, qui avait fait deux morts et plusieurs blessés deux jours plus tôt dans l’enclave de Cabinda. Une minute de silence avait été observée avant le coup d’envoi, en hommage aux victimes.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *