Can 2023 – Après 8 années de disettes, la CAF relance l’arbitrage ivoirien

Lecture : 3 min
Lecture : 3 min

Les arbitres ivoiriens sont de retour à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) après plusieurs années d’absence. Trois sont retenus par la Confédération Africaine de Football à l’occasion de la CAN 2023. Une première pour la Côte d’Ivoire depuis la CAN 2015, en Guinée-Equatoriale.

Ces dernières années, l’arbitrage a régressé sur le continent avec une absence totale en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. S’ils sont parfois sollicités en compétitions des clubs ou dans les Coupes d’Afrique de catégorie d’âge, les Ivoiriens ne figurent plus sur la liste des arbitres devant officier à la CAN senior. Une situation qui a commencé depuis huit ans en arrière.

Denis Dembélé, le dernier à une CAN

En effet, la dernière fois qu’un arbitre ivoirien a officié lors d’une CAN remonte à 2015, en Guinée-Equatoriale. A l’époque, le juge central Denis Dembélé était le porte flambeau de l’arbitrage ivoirien à cette comp. Trois ans plus tard, comme trois autres de ses compatriotes, il est épinglé, par la CAF, parmi 22 autres arbitres du continent, dans une affaire de corruption. Conséquence, Denis Dembélé se tape une suspension de six ans de toute activité liée au football de la CAF. C’était la plus lourde des sanctions reçues parmi les arbitres ivoiriens suspendus.

L’arbitrage ivoirien absent lors des trois dernières CAN

Depuis la CAN 2015 et la suspension de ces quatre arbitres ivoiriens, ils brillent désormais par leur absence à la compétition. Lors des trois éditions qui ont suivi, aucun arbitre ivoirien n’a été retenu par la CAF. Il s’agit successivement des CAN 2017, au Gabon, 2019 en Egypte et 2021 au Cameroun. Cette situation s’explique par plusieurs facteurs, tels que le niveau insuffisant des arbitres ivoiriens, la concurrence accrue des autres pays africains, les scandales de corruption ou de manipulation qui ont entaché la réputation de certains arbitres ivoiriens, ou encore le manque de soutien et de formation de la part de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

CAN 2023, un retour en grâce des arbitres ivoiriens ?

Heureusement, les choses ont changé pour la CAN 2023, qui se déroulera en Côte d’Ivoire. Après huit ans d’absence, trois arbitres ivoiriens ont été retenus par la CAF pour officier lors de la compétition. Il s’agit de Traoré Ibrahim Kalilou (arbitre central), Nouho Ouattara et Ngoh Adou Hermann (arbitres assistants). Ces trois arbitres font partie des 68 arbitres sélectionnés par la CAF, qui comprend 26 arbitres centraux, dont 12 arbitres VAR, et 30 arbitres assistants. Ils ont été choisis après avoir suivi un stage de formation et de préparation au Caire, en Égypte, du 17 au 22 novembre 2023. C’est un retour qui tombe à pic pour les Ivoiriens qui auront l’occasion de prester lors d’une compétition qui se déroule à domicile.

Désiré Doué Noumendiez, l’ascension qui a tout changé ?

Désiré Doué Noumendiez est un ancien arbitre ivoirien de football, qui a officié internationalement de 2004 à 2015. Il a été promu à la Confédération africaine de football (CAF) en tant que nouveau Directeur de l’arbitrage. Il a succédé au Seychellois Eddy Maillet, qui occupait ce poste depuis 2017. Il a arbitré plusieurs compétitions majeures, comme la CAN, la Ligue des champions de la CAF, la Coupe du monde et la Coupe du monde des clubs. Il est le premier arbitre à recevoir un CAF Award en 2011 et le premier ivoirien à arbitrer un match de coupe du monde en 2014.

Sa nomination a été saluée par de nombreux acteurs du football africain, qui lui reconnaissent une grande compétence, une forte expérience et une bonne réputation. Il a pour mission de réorganiser et de moderniser l’arbitrage africain, qui a souvent été critiqué pour ses erreurs et ses scandales. Il devra notamment superviser l’utilisation de l’arbitrage vidéo (VAR) lors de la CAN 2023, qui se déroulera en Côte d’Ivoire. Si rien ne l’indique, sa présence aurait pu peser dans la désignation des arbitres ivoiriens, qui signent leur retour dans la plus grande compétition du continent.

Trois arbitres ivoiriens pour sauver la face ?

L’arbitrage ivoirien a perdu en notoriété et en qualité sur le continent depuis quelques années. Même dans le championnat local, les hommes du sifflet font l’objet de diverses critiques en raison de leurs performances parfois moyennes. Cependant, voir la Côte d’Ivoire organiser une Coupe d’Afrique des Nations sans ses arbitres serait un véritable camouflet pour l’image de l’arbitrage ivoirien. Ainsi, il s’avère nécessaire de sauver la face en accordant une place aux locaux à l’occasion de cette 34e édition de la CAN, loin d’enlever aux trois officiels retenus leur mérite de faire partie des 68 officiels de la CAF.

Les arbitres ivoiriens auront donc l’occasion de représenter leur pays et de montrer leur compétence lors de la prestigieuse compétition continentale, qui se tiendra du 13 janvier au 11 février 2024. Ils devront faire preuve de rigueur, d’impartialité et de professionnalisme, tout en ayant recours à l’arbitrage vidéo (VAR) lors de l’ensemble des 52 matchs de la CAN 2023. Un petit coup de pression supplémentaire ?

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *