Liste de l’Algérie pour les matchs contre la Tanzanie et le Sénégal : Un casse-tête chinois pour Djamel Belmadi

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Demain, au plus tard samedi, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi communiquera sa liste finale des joueurs concernés par le stage des Fennecs prévu à partir de dimanche.

Une liste qui a été difficile à arrêter pour l’entraîneur des Verts. Le début des championnats, le mercato tardif de certains habitués de la sélection, les blessés, les éléments en manque de temps de jeu, et d’autres raisons font que le groupe que choisira Djamel Belmadi va surprendre quelques uns. Récapitulons.

Bennacer, Bounedjah, Ounas (blessés), Belkebla, M’Bolhi, Guitoune (sans club),
Bentaleb, Slimani, Touba, Hadjam, Bouanani, Boudaoui, Chaibi, Ammoura , Zerrouki Mandi , Tougai (manque de compétition), Ammoura n’a plus joué depuis qu’il a rejoint le club belge de l’Union Saint-Gilloise et des locaux dont Belaid, Chita, Belaili et Benbot qui n’ont pas encore débuté le championnat. À ceux-là des incertitudes concernant l’arrivée de Amine Gouiri, celle de Yacine Adli et certainement de Rayan Cherki. Le premier a réglé sa situation administrative mais n’est pas sûr de venir à l’occasion du stage de septembre alors que le second dont le dossier de changement de nationalité sportive a été expédié il y a longtemps ne joue pas avec le Milan AC.

Pour Cherki, c’est encore une énigme. Aucun fait réel ne peut indiquer qu’il a envie de porter le maillot des Verts.
Alors avec qui Djamel Belmadi va affronter la Tanzanie dans une semaine (jeudi 7 septembre à Annaba) à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires de la CAN de Côte d’Ivoire et cinq jours plus tard le Sénégal à Dakar, en amical ?
Aucune source n’a pu confirmer la présence de tel ou tel autre joueur. Juste des spéculations sur une liste élargie qui ne donne aucune garantie que Kadri ou Zorgane seront appelés parmi les les 24 joueurs choisis pour le regroupement du mois de septembre.

Dans sa stratégie, Belmadi veut déjà préparer son équipe pour le début des qualifications au mondial mais surtout pour la phase finale de la CAN 2023(reportée à 2024). Pas évident dans la situation actuelle de ces protégés qui, pour la plupart, subissent les conséquences de leur mauvais choix de carrière. Encore que le mercato estival de cette année a été nettement plus abouti pour quelques internationaux qui, comme Aouar et Bensebaini, ont touché le jackpot en optant pour des clubs du top five européen. Ceci ne fait pas oublier ces choix hautement mercantiles de certaines vedettes de la sélection algérienne comme Mahrez et Delort qui ont quitté l’Europe pour aller ramasser les pétrodollars des pays du Golfe. Ce qui ne manquera pas de pénaliser les Verts à très court terme.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *