L'incontournable du football africain

LDC CAF/ Demi-finale retour /Mamelodi vs ES Tunis : Bouchniba et Memmiche expédient l’Espérance en finale

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

L’arrière droit Raed Bouchniba a marqué le but assassin alors que le gardien de but Amanallah Memmiche a été, tout simplement, monumental.

Ce fut une sacrée soirée au Stade Loftus Versfeld à cause d’une météo qui a fait des siennes. Et renseignement pris : une foudre qui s’abat sur les stades d’Afrique du Sud, c’est monnaie courante. Rien que cette saison, deux matches de Mamelodi Sundowns ont été interrompus à cause des orages, avant de reprendre par la suite. Le match Mamelodi Sundowns-ES Tunis a été, rappelons-le, interrompu à la 20e minute à cause d’une foudre qui s’est abattue sur la pelouse du Stade Loftus Versfeld avant que l’arbitre du match ne décide de reprendre le jeu plus d’une demi-heure après, une fois que le temps s’est calmé.

Venons à présent au match proprement dit. Comme attendu, la manche retour entre le Mamelodi Sundowns et l’Espérance de Tunis a été aussi disputée que celle de l’aller, à la différence que ce sont les Sud Africains qui se sont montrés les plus dangereux pendant près d’une heure de jeu. Et c’est tout à fait logique : ils avaient du retard à rattraper. 

Et ce soir, il n’ y avait pas un, mais deux hommes du match : le gardien de but Amanallah Memmiche et l’arrière droit Raed Bouchniba. Pour Memmiche, on ne lui comptait plus les arrêts décisifs, mais on a retenu quelques jolies parades. On jouait à peine la 3’ de jeu quand le gardien de l’Espérance effaça un but tout fait suite à une erreur monumentale de Houssem Tka, auteur d’une talonnade au mauvais emplacement. Une erreur qui a failli coûter cher à la formation “sang et or”. A la 32’, Memmiche a été encore une fois aux aguets, fermant l’angle de tir à Divine Lunga qui s’est faufilé sur la gauche avant de tenter un tir. Mais la plus jolie parade de la période initiale reste celle enregistrée à la 41’ : nez à nez avec Peter Shalulile, le gardien espérantiste dévia en corner une balle rentrante. 

A la mi-temps, le coach “sang et or” a opéré deux changements : l’arrière droit  Raed Bouchniba à la place du milieu Houssem Tka et le milieu central Zakaria El Ayeb à la place du milieu offensif Yan Sasse. L’idée de Miguel Cardoso est que Raed Bouchniba apporte son soutien aussi bien en phase défensive qu’offensive. Miguel Cardoso ne s’attendait, peut-être pas, que le but qui allait tuer le match allait venir des pieds de Raed Bouchniba d’un joli tir croisé (57’). 

Un but assassin qui anéantit tous les espoirs des Sud Africains. Et les “Sang et Or” de ramener de Pretoria une qualification amplement méritée pour la finale de la Champions League. 


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV