La CAF tourne déjà dos au Rwanda

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La Confédération africaine de football (CAF) vient d’infliger au Rwanda ce qu’on peut appeler « une douce sanction ». Alors que la sélection des Amavubi était certaine de recevoir celle les Guépards du Bénin à domicile, ce ne sera finalement pas le cas. Ceci en raison d’un défaut d’infrastructures hôtelières.

Seulement une semaine après le Congrès de la FIFA qui s’est tenu au Rwanda, le pays devrait abriter un match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2023. En effet, la sélection rwandaise devrait affronter celle du Bénin au stade Huye de Butare le lundi 27 mars 2023. Mais coup de théâtre, la CAF apporte une modification et le match aura finalement lieu à Cotonou, chez les Béninois.

« Comme vous le savez, la CAF a précédemment signalé et alerté votre fédération sur la nécessité pour les autorités locales de garantir au moins trois hôtels de catégorie internationale 4 étoiles ou supérieure sur le site de Huye, pouvant accueillir les équipes et les officiels de match pendant les matchs seniors de la CAF, matchs internationaux A. Malgré notre communication préalable à ce sujet, la situation signalée ne s’est pas améliorée; et les installations hôtelières existantes ne sont pas conformes aux normes requises », s’est justifiée l’instance dirigée par Patrice Motsepe.

Cela avait servi à quoi ?

Lors du 73e Congrès de la FIFA à Kigali, le chef de l’État rwandais a été honoré par une récompense de la CAF. Ceci pour le développement du football au Rwanda. Il s’agit du Prix du Président de la CAF pour Réalisations Exceptionnelles 2022. Pourtant, l’instance africaine sait bien que le pays ne dispose pas d’infrastructures requises, le minimum pour une nation de football. À quoi bon embellir l’image du dirigeant rwandais si par derrière il faut sanctionner tout un peuple.

La CAF n’a pas laissé le choix au Rwanda

Toujours dans ce retournement de situation qui tourne à la faveur du Bénin, le Rwanda a été abusé. En effet, la CAF aurait décidé unilatéralement de définir le stade dans lequel l’équipe des Amavubi recevra son prochain adversaire. Ceci sans laisser de choix aux Rwandais. La CAF a pris la décision suivante « en raison de la proximité du match, d’imposer le Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou à Cotonou (Bénin) comme lieu des éliminatoires de la phase de groupe de CAN Côte d’Ivoire 2023 journée 4 – Groupe L – Rwanda vs Bénin », renseigne le communiqué.

Le hic dans ce genre de schéma est que la CAF n’a pas trouvé mieux que le terrain de l’adversaire du Rwanda. Une méthode très reprochable puisque la Fédération rwandaise de football (Ferwafa) n’a pas eu de mot à dire. « Nous discutons des possibilités de faire appel », a déclaré Olivier Mugabo, président de la Ferwafa. Une gestion quelque peu injuste, alors que plusieurs fédérations ont toujours eu le choix de décider du lieu des matchs à domicile de leurs sélections.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *