L'incontournable du football africain
L'incontournable du football africain

Kenya : Entre crise électorale de la FKF et menace de suspension par la FIFA, les acteurs du football kényan réagissent

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

Le football kenyan est actuellement plongé dans une crise profonde due à une impasse électorale au sein de la Fédération kenyane de football (FKF). Les acteurs clés du sport au Kenya ont exprimé leurs vives inquiétudes concernant l’absence de transparence et de clarté autour des prochaines élections de la FKF. Ce qui menace de provoquer une nouvelle suspension par la FIFA.

La crise électorale au sein de la Fédération kenyane de football (FKF) a atteint un point critique, provoquant une vague d’inquiétude parmi les acteurs du football national. Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui, des personnalités influentes du football kenyan, dont l’ancien international Dennis Oliech, l’ancien entraîneur de Gor Mahia John Bobby Ogolla et l’ancien arbitre de la FIFA David Gikonyo, ont dénoncé la crise qui paralyse la FKF. Ils ont exprimé leurs préoccupations face à l’incapacité de la FKF à publier une feuille de route claire pour les élections. Cette impasse pourrait entraîner une suspension par la FIFA, ce qui aurait des conséquences désastreuses pour le football kenyan.

« Le Kenya, ainsi que l’Ouganda et la Tanzanie, ont obtenu le droit d’accueillir la CAN 2027. Il s’agit d’une occasion unique de briller sur la scène continentale, de dynamiser de nombreux secteurs de l’économie kényane et de laisser un héritage qui inspirera des générations entières. Cependant, cette opportunité est aujourd’hui gravement menacée. L’agitation, le manque de transparence et une culture omniprésente d’intimidation, de coercition, d’impunité et d’orgueil démesuré au sein de la direction de la Fédération kényane de football (FKF) menacent aujourd’hui notre rêve d’une CAN », a lu Hussein Mohammed, PDG d’Extreme Sports Ltd, porte-parole des parties de ce groupe d’acteurs du football kényan.

« Le fait de ne pas organiser d’AGA et de ne pas fournir une feuille de route claire et honnête pour les prochaines élections constitue une menace pour notre statut d’hôte de la CAN 2027. (…) Sans un bureau de la FKF nouvellement élu et fonctionnel, nos rêves d’accueillir ce prestigieux tournoi s’effondreront. Dans un récent communiqué de la FIFA daté du 26 mars 2024, la FKF a été formellement avertie d’une possible suspension par l’instance dirigeante mondiale à la suite des magouilles qui continuent d’affecter la fédération kényane », a poursuivi Hussein Mohammed.

La déclaration appelle à une intervention urgente du gouvernement kényan, de la FIFA, de la CAF et de toutes les parties prenantes concernées pour débloquer la situation. L’objectif est d’organiser des élections justes et transparentes dans les plus brefs délais, permettant ainsi de sortir le football kényan de cette crise paralysante et de mieux organiser la CAN 2027.



« Nous sommes ici aujourd’hui pour tirer la sonnette d’alarme. Nous exhortons toutes les parties prenantes, y compris les délégués, les clubs, le gouvernement du Kenya, la FIFA et la CAF, à prendre des mesures décisives maintenant et à s’assurer que le pays n’est pas pris en otage par quelques individus malhonnêtes qui sont déterminés à détruire l’avenir de millions de nos jeunes », a conclu Hussein Mohammed.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV