L'incontournable du football africain
L'incontournable du football africain

Elim Coupe du monde 2026 – Algérie : Mandréa, le gardien du temple

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

Au moment où Anthony Mandréa paraît bien installé comme numéro 1, le dernier rempart des Verts ne sera certainement pas inquiété par le statut fragilisé de Mustapha Zeghba à Damac et la mauvaise passe d’Oussama Benbot avec son équipe, l’USM Alger.

Sauf retournement de situation ou blessure de tout dernier instant, la cage des Verts lors des deux importants rendez-vous du mois de juin sera gardée par Anthony Mandréa. Le gardien de but du Stade Malherbe de Caen a, en effet, justifié son nouveau statut acquis lors des derniers mois de Djamel Belmadi en étant l’auteur d’une super saison en Ligue 2 BKT. Ayant participé à 34 rencontres sur les 38 possibles en championnat, le successeur de Raïs M’Bolhi dans les bois de l’équipe nationale n’a ainsi été remplaçant qu’une seule et unique fois en club en 2023-2024. C’était début novembre à Troyes. Quant aux trois autres matches manqués, il avait un solide argument puisqu’il gardait le but des Verts en Côte d’Ivoire à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations, en janvier. Avec 3060 minutes jouées pour 5 cartons jaunes, son petit péché mignon, l’impulsif Mandréa aura encaissé seulement 42 buts, tout en réalisant 12 clean sheets, son record, lui qui voulait atteindre un total à dix chiffres.

Benbot et Zeghba ne font pas le poids

Ses convaincantes prestations en sélection et son âge, 27 ans, le prédisposent donc à une longue carrière en équipe nationale. D’autant plus que ceux qui forment avec lui le contingent des gardiens de but en sélection, Mustapha Zeghba et Oussama Benbot, ne semblent pas vraiment bien armés pour contester cette hiérarchie. L’ancien gardien de l’USMH n’a, de plus, disputé que 21 matches cette saison pour 26 buts encaissés et 4 clean sheet. Il n’a, du reste, plus joué depuis le 17 mai et a raté la claque face à Al Ittihad de Benzema et Ngolo Kanté (4-1) puis le nul (1-1) face à Al-Raed. Même son avenir en club est flou puisque rien n’est vraiment indiqué à propos de celui qui a été transféré par Al-Wihda à Damac voici 4 ans et demi.

Oukidja refuse de sortir de sa retraite internationale

Le seul gardien de but algérien qui pouvait remettre en cause cette hiérarchie n’est autre qu’Alexandre Oukidja, mais ce dernier ne semble pas enclin à mettre entre-parenthèses sa retraite internationale. A 35 ans, le champion d’Afrique des nations 2019 va disputer le barrage retour contre l’AS Saint-Etienne pour assurer la présence du FC Metz en Ligue 1 française. Les Messins ont perdu la première manche (1-2) au stade Geoffroy Guichard, obligeant Oukidja et son équipe de renverser la situation au stade Saint-Symphorien. Le gardien algérien sera l’atout numéro 1 des Lorrains dans ce rendez-vous décisif de la saison après avoir été 35 fois titulaire en 35 matches de Ligue 1, encaissant 57 buts pour 7 clean sheets. Il aura surtout signé quelques masters class, comme cela s’était passé à Lens, dans le boucan du stade Bollaert.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV