L'incontournable du football africain

Coupe d’Algérie : Le MC Alger attend le CR Belouizdad ou l’USM Alger en finale !

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
MC Alger CS Constantine Ouattara

Le Mouloudia d’Alger a renversé le CS Constantine en demi-finale de la Coupe pour s’imposer au final (2-1) après avoir été mené jusqu’à la 79e minute.

Malgré le huis clos, les Algérois et les Constantinois ont offert un beau spectacle aux téléspectateurs, plein d’émotions et de rebondissements. Les deux formations avaient l’envie et le désir de passer le cap des demi-finales et sans préliminaires, les Clubistes étaient les premiers à se mettre en évidence. Dib a cru obtenir un penalty, suite à un contact dans la surface de réparation avec Hamidi, mais l’intervention de la VAR a annulé la première décision de l’arbitre Benbraham. Plus dangereux, les Constantinois ont été récompensés par un but, signé Madani. Hamidi a manqué son dégagement, offrant au défenseur international l’occasion d’ouvrir le score à la 19e minute de jeu d’un tir à ras de terre du pied gauche. Naïdji a riposté à l’heure de jeu avec une frappe, qui a trouvé un Bouhalfaya vigilant pour repousser le cuir avec brio. Il faut dire que la première période a été à l’avantage du CSC, qui a fait perdre son football au MCA grâce au système de jeu mis en place par Amrani.

Zougrana, l’homme du match

En deuxième période, les joueurs du Mouloudia se sont révoltés. Ils ont fait le siège dans la défense constantinoise, mais cette dernière a résisté. Après plusieurs essais, Ouattara a égalisé à la 68e minute de jeu, mais son but sera refusé après consultation de la VAR pour une position illicite. A force de persévérer, Zougrana, l’homme du match, a égalisé du pied gauche, 11 minutes avant la fin, suite à un excellent travail de Ouattara et de Naïdji. Dans le temps additionnel, Hamidi avait le but du KO, mais l’intervention courageuse de Bouhalfaya a sauvé ses partenaires d’une élimination dans les 90 minutes. Obligés de passer par les prolongations, les deux équipes n’ont pas changé de stratégie. Une équipe du Mouloudia, survoltée, butait sur une défense constantinoise, qui pliait, mais ne cédait pas. Belaïli a trouvé la transversale à la 94e minute d’un puissant tir des 30 mètres avant que Ouattara ne parvienne à doubler la mise quatre minutes plus tard. Et là encore, le but de l’ivoirien est refusé pour une position de hors-jeu après intervention de la VAR.

Abdellaoui mène son équipe vers la 9e consécration

A force de pousser, Abdellaoui a libéré les siens avec le but de la qualification à la 116e minute de jeu. L’action a été enclenchée par un coup franc de Belaïli, qui a trouvé Boucherit pour une remise au deuxième où a surgi le capitaine des Vert et Rouge pour mettre le ballon sous la transversale. Explosion de joie au stade, même si le match s’est déroulé sans la présence du public. Le Mouloudia d’Alger venait de composter sa qualification, au bout de la nuit, pour la dixième finale de son histoire. On aura un derby algérois en finale c’est une certitude, et le MCA sera spectateur ce soir à l’occasion de l’autre demi-finale qui opposera l’USM Alger au CR Belouizdad au Nelson-Mandela Stadium. Huit ans après son dernier sacre face au NA Husseïn-Dey (1-0) en 2016, le MC Alger va chercher la 9e consécration, mais reste sur un doublé historique, qui pourrait annoncer la renaissance du Doyen des clubs algériens. Une chose est sûre, dans les différents fiefs de ce vieux club algérois, on y croit fermement.

«Etranger ? Je me considère Algérien»

L’entraîneur français du Mouloudia d’Alger, Patrice Beaumelle, était aux anges au coup de sifflet final après avoir vécu un gros stress pendant presque 80 minutes. Il a affirmé sa forte connexion avec l’Algérie en raison de son profond attachement au pays et à son peuple. Il a exprimé son souhait de voir son équipe affronter l’USM Alger en finale de la Coupe d’Algérie. Beaumelle devient le troisième entraîneur étranger à qualifier le Mouloudia en finale de la Coupe d’Algérie, après son compatriote François Bracci et l’Italien Enrico Fabbro. A cette question, sa réponse était sans équivoque. «Entraîneur étranger ? Je me considère comme Algérien et je suis fier de diriger ce club historique. J’apprécie profondément cette équipe, ses supporters et ses joueurs», a-t-il déclaré. Concernant sa préférence pour l’adversaire en finale, à savoir le CR Belouizdad ou l’USM Alger, Beaumelle a souligné que les quatre meilleures équipes du championnat étaient présentes en demi-finale. «Nous avons un plateau royal avec les quatre meilleures équipes du championnat. Peu importe notre adversaire en finale, nous serons prêts. Quand vous ressentez l’atmosphère dans les fiefs du MC Alger et de l’USM Alger, vous ne pouvez qu’espérer une finale entre ces deux équipes rivales. Cependant, comme je l’ai mentionné, peu importe notre adversaire en finale», a-t-il indiqué.


les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV