L'incontournable du football africain
L'incontournable du football africain

Congrès de la Fifa à Kigali : Infantino , le simulacre d’une élection

[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]
[rt_reading_time label="Lecture :" postfix="min" postfix_singular="min"]

Ce jeudi, Kigali, la capitale du Rwanda verra Gianni Infantino réélire à la tête de la FIFA. Seul candidat à sa propre succession, le patron de la faîtière du football se verra confier à nouveau les rênes de son institution à l’issue d’une élection au goût d’un simulacre. 

Le 73è Congrès de la FIFA se tient ce jeudi à Kigali. Il doit servir aussi de cadre à l’élection de Gianni Infantino, pour un troisième mandat à la tête de la FIFA. Et cette élection sera sans opposant, car aucune autre candidature n’est enregistrée outre celle de l’actuel « patron » de l’institution. À l’unanimité, sauf cataclysme, les congressistes porteront leur choix sur le Suisse qui n’en demandait pas plus, au point où plusieurs observateurs se posent moultes questions dont la principale est de savoir à quoi servira une élection de ce genre, si on n’a qu’un seul choix à faire. Et le choix porté sur Kigali pour assister à ce théâtre n’est pas anodin non plus. 

Forte de plus de 50 Fédérations, la CAF est l’une des confédérations qui devrait avoir la considération de la FIFA. Mais force est de constater qu’elle est foulée au pied. Sauf que ces derniers temps, il y a un « semblant » de considération envers le football africain. Le congrès à Kigali, loin de vouloir rendre honneur au continent africain, vient aussi « fêter » l’emprise de l’autorité sur ses administrés. S’il y a une certitude, aucun président de fédération n’aura la force nécessaire pour aller contre la décision de « nommer » le nouveau roi du football.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

         

Accueil

         

Chrono

           

Score

            

TV