CHAN 2020 : Nouhoum Diané, l’artiste du football local malien Nouhoum Diane, head coach of Mali during the 2021 Chan football match between Zimbabwe and Mali at the Japoma Stadium in Doula, Cameroon on 24 January 2021 © Sports Inc By Icon Sport - Nouhoum DIANE - (Cameroun)

CHAN 2020 : Nouhoum Diané, l’artiste du football local malien

Publié le : / Par

Auteur d’un parcours historique avec le Mali au cours de cette 6è édition du Championnat d’Afrique des Nations, Nouhoum Diané s’est révélé à de nombreux amoureux du cuir rond. Cependant, avant ce défi, le technicien malien en a connu d’autres et réalisé quelques exploits dans sa carrière. Zoom sur Nouhoum Diané, son histoire et les moments clés de sa carrière d’entraîneur.

Un passé de footballeur professionnel

Né le 28 septembre 1964, Nouhoum Diané fait partie du cercle fermé des joueurs de football devenus eux aussi entraîneurs. Ancien milieu de terrain, l’offensif malien a fait ses premiers pas sous les couleurs de l’AS Commune IV de Bamako. Il connaît la première ligue malienne avec le Club Olympique du Mali avant de tenter l’aventure en Côte d’Ivoire.

Il joue d’abord dans l’antichambre du football ivoirien en 1986, puis évolue deux ans dans l’élite avec l’AS Oumé. Il revient dans son pays puis s’engage au profit du stade malien. Sa carrière de football a été relativement courte mais Diané était apprécié et craint pour sa fine technique. Il ne réussit pas à jouer pour les Aigles mais compte néanmoins une présélection avec les catégories d’âge.

Âgé de 16 ans en 1985, le jeune Nouhoum Diané est en effet convoqué en équipe nationale junior pour participer au tournoi de la CEDEAO prévu au Togo. La compétition sera cependant annulée et Diané lui passera à un cheveu de la joie de porter les couleurs nationales. Il n’en aura plus jamais l’occasion au cours de sa carrière de footballeur.

Des débuts remarquables dans le monde du coaching

C’est en 1999 que Nouhoum Diané embrasse son premier défi en tant qu’entraineur. Pour ses débuts, il est chargé de la formation des cadets et des juniors du Centre Salif Kéita. Grâce à ses bons résultats, il prend les rênes de l’équipe première du centre en 2003. Il y reste notamment 7 années et termine chacune de ses saisons dans le haut du tableau.

La confirmation et les premiers exploits avec les clubs maliens

Après sa démission du centre Salif Kéita, Nouhoum Diané prend la direction de l’AS Bakaridjan de Barouéli alors menacé par la relégation. Il sauve le club et réussit même à atteindre les quarts de finale de la Coupe du Mali avec un effectif peu envieux. La saison suivante, il signe à Onze créateurs et mène le club de Niaréla à sa première finale de Coupe du Mali.

En 2011-2012, il connaît un bref passage de deux mois à la Jeanne d’Arc de Bamako. En ce laps de temps, Diané évite la relégation au club et le hisse à la septième place du classement. Il connaîtra plus tard des moments de direction à la tête des géants de Bamako à savoir le Stade Malien où il remporte la coupe du Mali en 2018, du Djoliba AC et de l’AS Real.

C’est notamment avec l’AS Real Bamako qu’il accroche une place de vice-champion du Mali et se qualifie pour les éliminatoires de la Ligue des Champions africaine. Aux portes des phases de poule, le club échoue mais se qualifie néanmoins pour la Coupe CAF. Nouhoum Diané et les siens ne parviendront cependant pas à sortir de la phase des poules.

mali chan 1 CHAN 2020 : Nouhoum Diané, l’artiste du football local malien

Une histoire vieille de plusieurs années avec l’équipe nationale

Dans sa carrière d’entraîneur, Nouhoum Diané est à de nombreuses reprises sollicité pour conduire les Aigles Cadets. En 2006, 2008, et en 2010, il prend la tête des Cadets pour des matchs dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Il réussit même à se qualifier pour la compétition au Rwanda en 2011 mais est éliminé en phase de poules.

En 2013, il est propulsé sélectionneur adjoint de l’équipe première et a mené les Aigles lors du match amical contre la Corée du Sud. Grâce à sa bonne connaissance du football malien, il est nommé à la tête des Aigles locaux en 2019. Au bout de performances abouties, il qualifie les Aigles à la 6è édition du CHAN au Cameroun.

Première participation au CHAN, une place dans l’histoire à la clé

En terre camerounaise, Nouhoum Diané connaît sa première participation au Championnat d’Afrique des Nations. Efficace, il mène les Aigles à la deuxième finale de leur histoire dans la compétition. Face au Maroc ce dimanche, il dispose de l’opportunité de s’inscrire encore plus loin dans l’histoire du football malien.

Le sacre au CHAN 2020 serait pour Diané une juste récompense pour sa bonne connaissance du football local malien. Un tel titre pourrait également lui permettre de basculer dans une nouvelle dimension. Quoi qu’il en soit, Nouhoum Diané a déjà conquis le cœur des maliens grâce à son parcours historique au tournoi. Quelle que soit l’issue de la finale, le technicien malien aura désormais remporté une reconnaissance à la hauteur de son savoir-faire sur le continent et au-delà.