CAN : Évincé pour écart de conduite, Mulenga manque le sacre de la Zambie en 2012

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

C’est l’un des regrets qui pourrait le hanter toute sa vie. Clifford Mulenga qui faisait partie de l’équipe zambienne ayant pris part à la CAN 2012, a finalement manqué l’immanquable : assister à la finale et soulever le sacre avec ses coéquipiers.

L’édition 2012 de la CAN est revenue de justesse à la Zambie devant une sérieuse équipe des Eléphants de la Côte d’Ivoire. Guidés par le sélectionneur toujours en blanc Hervé Renard, les Chipolopolo ont déjoué tous les pronostics durant cette CAN. Mais, un fait très marquant, ils ne sont que 22 joueurs zambiens à recevoir leurs médailles et non 23. En effet, Clifford Mulenga a manqué à l’appel. Cause, il a été exclu pour «raisons disciplinaires» durant la phase de groupes, sans avoir joué le moindre match. Selon les faits rapportés, Clifford Mulenga avait en compagnie de trois autres coéquipiers, violé le couvre-feu mis en place par le staff zambien. Et Hervé Renard n’a pas fait le gentil.

Des sanctions ont été prononcées le lendemain. En plus des sanctions financières, ils ont été contraints de s’excuser devant l’ensemble du groupe zambien. Le plus pire pour Clifford Mulenga, il refuse de s’excuser. Ce qui lui a valu d’être exclu du groupe pour le reste de la compétition. Cette décision a conduit la Zambie à aller gouter au sacre devant la Côte d’Ivoire en finale et se hisser sur le toit du football africain.

Finale CAN 2012, que s’est-il passé entre la Côte d’Ivoire et la Zambie ?

La finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2012 a été jouée le 12 février 2012 au Stade d’Angondjé à Libreville, au Gabon. La finale a opposé la Zambie à la Côte d’Ivoire. D’ailleurs, le stade qui a accueilli finale revêtait une importance symbolique pour l’équipe zambienne puisqu’il est construit à une faible distance (environ quatorze kilomètres) du lieu du crash aérien qui a tué en 1993 la plupart des membres de l’équipe nationale zambienne de l’époque.

Le coup d’envoi de cette finale avait été retardé de 30 minutes. Si aucun but n’a été inscrit durant la rencontre, c’est la Zambie qui s’est imposé 8-7 aux tirs au but devant la Côte d’Ivoire de Didier Drogba.

Source :Africafootunited.com

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES