CAN 2023 : Trois pays refusent leur hôtel

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

La CAN 2023 n’a pas encore commencé qu’elle fait déjà face à ses premières polémiques. Plusieurs pays, soit trois au total, renoncent à être logés dans l’hôtel qui leur est attribué par le Comité d’organisation et la CAF.

Les 24 équipes qualifiées ont été aussitôt fixées sur leur lieu de résidence pour la CAN 2023, au lendemain du tirage au sort. Mais certains pays n’ont pas mis du temps à renoncer à l’hôtel qui est attribué. C’est le cas de l’Algérie, du Maroc et de la Guinée. La délégation des Fennecs devait être logée à la Cité CAN construite à Bouaké. Il s’agit d’une sorte de villa construite avec toutes les commodités d’un hôtel 4 étoiles. Mais pour la Fédération Algérienne de Football, il n’en est pas question, pour des raisons bien précises.

« Concernant l’hébergement, je me suis rendu à la Cité CAN, construite sous forme de villas, qui devait nous accueillir pendant la compétition. Mais nous avons opté pour un plan B, car j’ai estimé que cet hébergement n’offrirait pas une concentration optimale. Alors, nous avons réquisitionné tout un hôtel, pas loin du stade, pour l’ensemble de la délégation algérienne, qui sera mise dans les meilleures conditions », a confié le président de la Fédération Algérienne de Football, Walid Sadi.

Des dispositions exceptionnelles prises par la FAF

La Fédération Algérienne de Football n’a pas fait que changer d’hôtel. Elle a également pris des dispositions exceptionnelles pour mettre son équipe et toute sa délégation dans des conditions optimales. Ainsi, des discussions sont enclenchées avec l’hôtel du Stade de la Paix de Bouaké, le lieu de résidence finalement choisi. Ceci afin de faire remplacer le personnel par des Algériens durant la période de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le Maroc et la Guinée, comme l’Algérie

Tout comme l’Algérie, le Maroc n’a pas l’intention d’exploiter la Cité CAN construite à San Pedro. La presse locale révèle que la Fédération Royale Marocaine de Football a préféré loger son équipe nationale dans un hôtel appartenant à l’une de leurs compatriotes en Côte d’Ivoire. Ce qui va permettre à toute la délégation de vivre comme s’ils étaient au royaume chérifien. Le dernier pays qui a renoncé à son hôtel est la Guinée. Ici, il n’est pas question de commodité liée à l’infrastructure. Il s’agit d’un problème de gestion de l’espace puisque les Guinéens estiment avoir hérité d’un hôtel trop grand pour leur délégation. Ils ont donc fait le choix d’une résidence moins grande.

Une situation pas si nouvelle

La Côte d’Ivoire milite pour une Coupe d’Afrique des Nations dite de l’hospitalité. Mais pour des raisons de convenance personnelle, l’Algérie, le Maroc et la Guinée ont tous refusé d’être logés dans leur hôtel de base. Ce qui est tout de même loin de porter atteinte à l’image de l’organisation puisque ceci n’est pas une première. Lors de la CAN 2013, en Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire aussi avait refusé son hôtel. Ce fut également le cas pour le Gabon lors de la CAN 2021, au Cameroun.

Source : Africafootunited

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES