CAN 2023 : Tom Saintfiet donne des astuces pour battre l’Algérie

Lecture : 2 min
Lecture : 2 min

Moribonde en 2022 au Cameroun, l’Algérie est devenue une équipe plus forte cette année, mais a aussi des faiblesses. Pour battre les Fennecs, Tom Saintfiet, le sélectionneur de la Gambie donne des astuces.

La Gambie est logée dans la poule C de la CAN 2023 en compagnie du Sénégal, du Cameroun et de la Guinée. A un moment de la compétition, les Scorpions pourraient affronter l’Algérie, et Tom Saintfiet s’y prépare en analysant déjà comment faire pour battre les Fennecs. Car il a déjà fait face à Djamel Belmadi une fois, lors des éliminatoires de la CAN 2019, et a même travaillé avec lui au Qatar. Interrogé sur les faiblesses du sélectionneur des Guerriers du désert, il répond. « J’ai travaillé au Qatar avec Djamel Belmadi avec trois de mes hommes. Je le connais bien. On a joué contre lui deux fois en 2018 lors des éliminatoires de la CAN 2019, et on a joué deux matchs nuls contre l’Algérie. L’Algérie est une équipe forte. Je pense que l’avantage avec elle maintenant est qu’il y a des nouveaux noms, parce qu’après la victoire en 2019, tout le monde a pensé qu’ils sont les plus grands en Afrique, qu’ils vont se qualifier pour la Coupe du Monde 2022, et on va être encore champion en 2021, mais rien n’y fit. Sauf qu’avec ces nouveaux noms là avec Belmadi, il y a moyen d’en tirer quelque chose. Mais quand tu joues contre Belmadi, laisser le ballon à l’Algérie ce n’est pas le problème, mais jouer compact, et peut-être en contre-attaque tu peux faire quelque chose. », a laissé entendre le Belge.

« Mais l’Algérie est une équipe très tactique, très technique, et très forte. Tu ne peux pas donner de l’espace à Amoura, tu dois jouer intelligemment. Il ne faut pas laisser l’Algérie utiliser leur talent. Et aussi le problème, surtout pour les pays de l’Afrique du Nord, quand tu joues en Afrique de l’Ouest, le climat est toujours différent, très humide, les qualités des pelouses sont bonnes, mais ce n’est pas la même chose en Algérie, au Maroc. », a ajouté Tom Saintfiet.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *