CAN 2023 – Mauritanie : “Nous voulons entrer dans l’histoire de cette CAN “ Amir Abdou

Lecture : 3 min
Lecture : 3 min

À quelques jours de sa liste définitive pour la CAN 2023, Amir Abdou était l’invité de l’émission Radio Foot Internationale sur RFI. Pour le sélectionneur de la Mauritanie, marquer positivement cette édition de la CAN est un objectif que lui et son staff technique nourrissent.

La Mauritanie va prendre part à sa 3è participation d’affilée à une phase finale de CAN. Pour les précédentes participations, les Mourabitounes n’ont pas réussi à sortir de poule encore moins remporter un seul match. Une tâche noire dans l’histoire de la Mauritanie que le nouveau technicien, Amir Abdou souhaite corrigé.

Un exploit en vue !

C’est clair. La Mauritanie ne va pas en victime expiatoire à la prochaine CAN. Même logés dans un groupe relevé avec l’Algérie, le Burkina Faso et l’Angola, les Mourabitounes veulent passer ce tour. Cet objectif, Amir Abdou l’a encore rappelé lors de son passage à RFI.

‹‹ Mon équipe et moi sommes concentrés sur les moyens d’atteindre une participation idéale et historique de l’équipe nationale mauritanienne à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire en 2023 ››, a-t-il commencé avant de notifier que ‹‹ les préparatifs sont bonnes et que l’équipe rêve d’un tournoi sans précédent, affirmant qu’elle en est capable de surmonter les obstacles. ››

“Tout le monde veut jouer pour la Mauritanie “

Amir Abdou a souligné que la Mauritanie fait partie de ces pays que plusieurs joueurs, binationaux ou nés en Mauritanie rêvent de jouer. Cela grâce en partie au projet sportif mis en place et qui permet le développement du football local.

‹‹ Même ceux qui ne sont pas nés en Mauritanie, mais qui ont des origines mauritaniennes sont prêts à représenter l’équipe car ils ont vu le projet et son évolution.›› Amir Abdou ne s’est pas arrêté là, il s’est également prononcé sur la compétitivité du championnat local.

“ le championnat mauritanien est faible”

Dans la pré-liste d’Amir Abdou dévoilée récemment, il y figure un grand nombre de joueurs issus du championnat mauritanien. Si plusieurs observateurs voient dans cette convocation une évolution du championnat mauritanien, cela ne semble pas être le cas du sélectionneur national.

Pour Amir Abdou, le championnat local est bien faible sauf certaines équipes qui arrivent à tirer leur épingle du jeu. ‹‹ Le championnat national reste faible en quelque sorte car les équipes n’ont pas les ressources financières nécessaires, et il manque de stabilité dans son rythme. On trouve des matchs forts et d’autres beaucoup moins compétitifs.››

‹‹ Il est vrai que les équipes font face à des défis. On a remarqué que vers la 60e à la 70e minute, le niveau de jeu de certaines équipes diminue car elles ne sont pas physiquement prêtes et rencontrent des difficultés dans les concepts fondamentaux du football. ››

‹‹ Il y a un grand effort déployé à Nouadhibou, ainsi qu’au sein de l’équipe du Nord, et même l’équipe des Douanes fait un bon travail. ››

‘’ Ce collier me donne de la force “

Amir Abdou arbore un collier qu’il ne quitte presque jamais. Interrogé sur le fait que cet accessoire pourrait être un porte-bonheur, le technicien de 51 ans dévoile son secret.

‹‹ Je l’ai reçu de ma mère, c’est pourquoi je l’aime et le porte toujours avec moi. Je pense qu’il me donne de la force, même si je crois en Dieu et je suis conscient que cela peut être associé à des croyances populaires. Cependant, mon amour pour ma mère m’empêche de m’en séparer. Il y a même eu une fois où je l’ai oublié à l’hôtel, j’ai demandé à l’un de mes compagnons de revenir rapidement le chercher. ››

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *