CAN 2023 : « L’intensité de jeu du Ghana est très faible », Laryea Kingston

Lecture : < 1 min
Lecture : < 1 min

Laryea Kingston n’est pas convaincu par le niveau de jeu des Black Stars avant la Coupe d’Afrique des Nations qui démarre le 13 janvier 2024 en Côte d’Ivoire. L’ancien international ghanéen lui reproche son manque d’intensité.

Les Black Stars ne rassurent pas certains Ghanéens à quelques semaines de la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu en Côte d’Ivoire l’année prochaine. Leurs performances sont remises en cause depuis leurs dernières sorties contre le Mexique et les États-Unis en amicaux, ainsi que lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 contre Madagascar et les Comores. La sélection nationale est sous les feux des critiques de certains analystes, observateurs et supporters. Parmi eux, l’ancien international ghanéen Laryea Kingston qui juge peu vivant le jeu de l’équipe.

« L’intensité de notre jeu est très faible. Notre développement est très lent. Nous ne voyons aucune transition dans notre jeu », a déclaré Laryea Kingston. Il a exhorté les Black Stars à travailler pour changer la donne afin d’être compétitif à la CAN. « Nous devons ajouter de l’intensité à notre jeu et avoir confiance en nous-mêmes. Avec la qualité que nous avons, nous pouvons frapper la plupart des équipes », a conseillé l’ancien milieu de terrain ghanéen.

Les adversaires du Ghana à la CAN

L’équipe du Ghana est dans le groupe B avec L’Egypte, le Mozambique et le Cap-Vert. Les Black Stars entrent en lice le 14 janvier 2024 contre le Cap-Vert au Stade Felix Houphouet-Boigny. Ils défieront quatre jours plus tard l’Égypte toujours au Stade Felix Houphouet-Boigny. Il termineront la phase de groupes avec le Mozambique le 22 janvier au Stade Olympique Alassane Ouattara.

les dernières actualités

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *