Zimbabwe Zimbabwe- crédit photo : icon sport

Zimbabwe : La sélection nationale sous le feu des critiques

Publié le : / Par

Après la défaite 0-1 du Zimbabwe face au Ghana au National Sports Stadium mardi dernier lors de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, les Warriors et la Fédération Zimbabwéenne de Football sont sous le feu des critiques.

Le Zimbabwe a réalisé une prestation peu satisfaisante lors de sa double confrontation contre le Ghana pour le compte de la troisième et quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. En deux sorties, les Warriors on encaissé quatre buts et n’ont réussi à marquer qu’un seul. Un prestation qui ne ravi pas les analystes sportifs qui incriminent et la sélection et la Fédération Zimbabwéenne de Football (ZIFA).

« Je ne sais pas ce qui se passe à la ZIFA, je prêche tous les jours que ces gars qui dirigent le football, à la ZIFA ne sont pas les bonnes personnes. Ils laissent tomber la nation, même les joueurs, peut-être, ils ne font pas confiance aux dirigeants qui sont là en ce moment, c’est pourquoi nous voyons cette performance pathétique des gars. », a lancé tout furieux l’ancien défenseur international zimbabwéen David Kutyauripo lors de la diffusion en direct du match de la quatrième journée des éliminatoire Zimbabwe – Ghana (0-1) disputé au National Sports Stadium.

Pour l’ancien capitaine des Youngs Warriors, Vusi Laher, c’est une performance « pathétique de toute l’équipe. (…) Nous ne leur enseignons pas, (à la ZIFA) ce qu’il faut faire en terme de gestion du football, mais nous leur prêchons de commencer à être organisé, du haut en bas de l’échelle. Une fois que vous portez le maillot d’une équipe nationale, vous vous représentez vous-même, le pays et tous les autres. Il faut qu’ils sachent à quel point c’est important. », a-t-il déclaré sur ZTV.

Le Zimbabwe est éliminé dans la course à la qualification pour la Coupe du monde Qatar 2022 après avoir hérité de la quatrième place dans le groupe G avec 1 point en quatre journées disputées.