Wilfried Zaha victime d’insultes racistes et de menaces de mort

Publié le : / Par

L’attaquant ivoirien de Crystal Palace, Wilfried Zaha, s’est dit victime de racisme et a expliqué que sa famille avait reçu des menaçes de mort après un penalty controversé, dimanche, face à Arsenal (2-2) en championnat d’Angleterre.

Zaha, 25 ans, a provoqué un penalty, transformé par Luka Milivojevic, pour égaliser contre les Gunners ce week-end, dans les dernières minutes du match.

Si le défenseur d’Arsenal impliqué sur l’action, Granit Xhaka, a estimé qu’il s’agissait « d’un penalty évident », de nombreux supporters ont récusé cette affirmation, comme l’explique l’international ivoirien sur les réseaux sociaux.

« Pour tous ceux qui vont trop loin en étant raciste et en lançant des menaces de mort contre ma famille, je vous souhaite, à vous et à votre famille, le meilleur. Bisous. PS: ma vie est toujours au top malgré votre haine », a-t-il expliqué sur Instagram.

Ce n’est pas la première fois que le natif d’Abidjan se plaint d’attaques racistes: en juillet 2017, Zaha avait affirmé, déjà sur Instagram, que des fans de Manchester United et de Liverpool l’avaient traité de « singe noir ».