Van Basten appelle les instances à supprimer la loi sur le hors-jeu

Van Basten appelle les instances à supprimer la loi sur le hors-jeu

Publié le : / Par

Le football à l’heure de la modernisation a besoin d’idées novatrices. L’ancien footballeur néerlandais Marco Van Basten en apporte une pour révolutionner ce football afin de lui donner une dimension plus attrayante. C’est ainsi qu’il invite les instances de football à pencher sur la loi du jeu sur l’hors-jeu. L’international néerlandais a émis cette idée lors d’une interview accordée à Sky Sport.

Il y a quelques années, la très controversée VAR faisait son entrée en jeu dans le monde du football. Une utilisation aléatoire et des décisions qui font très souvent débats. Et le hors-jeu en est la principale source d’utilisation, pour vérifier un but sur position de hors-jeu ou non. Et selon le néerlandais Marco Van Basten, c’est un véritable problème, « Le problème actuel est que nous avons le hors-jeu et combien de fois parlons-nous des décisions de hors-jeu? Très souvent. » L’ancien joueur de l’AC Milan a annoncé vouloir révolutionner le football en modifiant les règles.

L’ancien attaquant a déclaré souhaiter supprimer la règle du hors-jeu dans le football, qui n’est selon lui une bonne règle.  »J’aimerais au moins l’essayer pour montrer que le football est aussi possible sans la règle du hors-jeu », a-t-il martelé

Une idée qu’il a en tête depuis bien longtemps, et à laquelle il a bien réfléchi. Mais à quoi pourrait ressembler un match sans cette règle ? Il déclare « Si vous supprimez la ligne de hors-jeu, la défense va s’enfoncer davantage. Mais si vous reculez trop, la zone des 18 mètres deviendra une mêlée et le gardien ne pourra plus rien voir. Donc les équipes sauront que ce n’est pas la solution. Par conséquent, le gardien de but voudra que tout le monde sorte et c’est exactement à ce moment-là que cela deviendra intéressant. »

Avec ce pavé jeté dans la marre par Van Basten qui a déjà des échos favorables dans certaines officines du Football, l’on espère qu’il aura gain de cause.