sportifs victimes du coronavirus

Une étude scientifique rassure les sportifs victimes du coronavirus face aux risques cardiaques.

Publié le : / Par

Que deviennent les victimes du coronavirus après traitement sur le plan cardiaque? Une étude a été faite sur les anomalies cardiaques post-covid-19 sur huit cent rugbymen professionnels. Ces derniers ont subi une étude sur les anomalies cardiaques post-covid-19 depuis un an. Cette étude a révélé que si ces victimes respectent la période de repos demandée, les risques d’accidents graves sont faibles.

L’étude de ASCCOVID a été lancée en juin 2020 par Laurent Chevalier (Expert- cardiologue de la ligue Nationale Rugby( LNR) et de la Fédération française de handball) en relation avec le CHU et l’ Université de Bordeaux afin d’analyser les risques cardiaques potentiels dus au covid 19.  » A l’époque, on ne savait rien. Juste que comme lors de toute épidémie virale, les risques cardiaques sont plus élevés », a-t-déclaré pour expliquer l’objectif de la démarche.

Beaucoup de clubs professionnels de rugby et 170 étudiants en STAPS ont participé à l’enquête et le résultat de cette étude a prouvé que le taux de risques cardiaques est très faible.( 0,5 à 3%) sans qu’ils ne soient exposés à des évènements cliniques sérieux. Très rassurant pour les sportifs remis d’une infection au covid.  « Cette étude nous rassure sur le plan cardiaque chez les sportifs infectés avec des formes cliniques modestes, que ce soit des sportifs de haut niveau (20-25 h/semaine) ou les étudiants STAPS (8-15 h/semaine). Cela plaide pour une reprise sportive en post-Covid sans nécessité de bilan cardiologique, en respectant juste huit jours de pause », a-t-il fait savoir.

Voilà qui devrait rassurer effectivement tous les sportifs atteints du coronavirus.