UEFA LIGUE DES CHAMPIONS / 8è FINALE RETOUR : ZIYECH, ONANA ET MAZRAOUI, ARTISANS DE L’ÉLIMINATION DU REAL

UEFA LIGUE DES CHAMPIONS / 8è FINALE RETOUR : ZIYECH, ONANA ET MAZRAOUI, ARTISANS DE L’ÉLIMINATION DU REAL

Publié le : / Par

 Mardi soir le Real Madrid a, contre son gré dit au revoir à la Ligue des champions 2019. Triple tenant du titre, les Merengue ont été sortis par le champion des Pays-Bas, l’Ajax d’Amsterdam (1-4) alors qu’ils s’étaient imposé au match aller (1-2). Si Andre Onana (22 ans), Noussair Mazraoui (21 ans), et Hakim Ziyech (25 ans) n’ont pu empêcher la défaite à Johan Cruyff Arena le 13 février dernier, ils ont cependant été les principaux acteurs de la débâcle du champion en titre.

Premier à mettre sa formation sur orbite, Hakim Ziyech. Le meneur de jeu marocain était à la conclusion d’un bijou de passe en retrait de Dusan Tadic dès la 7è pour l’ouverture du score. Déjà buteur au match aller, le marocain a réalisé un énorme match à Bernabeu. Au cœur du jeu des amstellodamois, Ziyech a confirmé sa fulgurante ascension en surclassant Modric, Kroos et Casemiro, permettant ainsi à son groupe de dominer outrageusement les madrilènes loin de s’imaginer cette humiliation au coup d’envoi.

Dernier rempart d’une formation en pleine confiance et sûre de ses capacités, Andre Onana jouait sans doute le match de sa vie. Concentré, ferme sur sa ligne de but et parfois à la relance, le camerounais a repoussé les tentatives adverses dont la plus dangereuse demeure la reprise dans la surface de Raphael Varane (17è). Concédant certes un but sur une frappe d’Ascensio, le Lion a presqu’été infranchissable à Madrid.

Parmi les jeunes talents qui commencent à éclore à l’Ajax, il y’a Noussair Mazraoui. Aux côtés de De Ligt, Blind et Tagliafico, le latéral droit marocain fait ses gammes. Contre le Real, il a été autoritaire dans son couloir. Neutralisant Vinicius Jr et Reguilon dans sa tâche défensive, il a apporté la plus-value nécessaire à ses partenaires lors des phases offensives. C’est d’ailleurs lui qui enclenche l’offensive sur le 3è but des siens en empêchant la balle de sortir. Des performances qui l’enverront sans doute à la CAN en Égypte où il devra se battre comme ça été le cas à Madrid pour devancer Achraf Hakimi dans la hierarchie de son poste chez les Lions de l’Atlas.