Le gardien de but suédois Robin Olsen concède un but lors du match de football de la phase de groupe de l'Euro 2020 entre la Suède et la Pologne, à Saint-Pétersbourg, en Russie. Crédit photo: Icon Sport

UEFA : L’histoire de la règle du but à l’extérieur

Publié le : / Par

La règle dite du « but à l’extérieur » ne sera plus qu’un souvenir d’ici la saison prochaine. L’UEFA a décidé de la supprimer de ses compétitions de clubs. Il s’agit d’une loi dont les origines remontent en 1965.

La règle du but à l’extérieur a été utilisée pour la première fois en 1965-1966. Son objectif était de supprimer le match d’appui sur terrain neutre en cas d’égalité entre les deux équipes. Cette saison-là, le Budapest Honved en avait bénéficié en huitième de finale pour se défaire du Dukla Prague. La règle veut en effet que le but marqué à l’extérieur compte pour le double au match retour.

Selon l’article 20 du règlement UEFA, « si les deux équipes ont marqué le même nombre de buts sur l’ensemble des deux matches, celle qui a marqué le plus grand nombre de buts à l’extérieur se qualifie pour le tour suivant ». Et en cas de prolongation, « si les deux équipes marquent le même nombre de buts pendant la prolongation, les buts marqués à l’extérieur comptent double (c’est-à-dire que l’équipe visiteuse se qualifie pour le tour suivant) », ajoute la règle.

C’est lors de la Coupe des coupes 1965-1966 que cette règle dite « du but à l’extérieur » a été utilisée pour la première fois. En prenant cette règle, il était question de trouver un moyen de départager des équipes sans ajouter d’affiche dans le parcours européen de chacun, en cas de score nul. Au-delà de cet aspect, la règle vise aussi à déverrouiller un jeu jugé, à l’époque, trop fermé.

Selon des chiffres publiés par la BBC, 60% des matchs se terminaient avec une victoire à domicile avant l’instauration de cette loi. Elle sera finalement étendue à toutes les compétitions européennes de clubs dès 1969. Ainsi, une baisse du nombre de buts inscrits par match à domicile a été notée. Ceci notamment dans les matchs à élimination directe de Ligue des Champions.

Le nombre de buts inscrits par match à domicile de la part d’une équipe est, en effet, passé en moyenne de 2,03 entre 1960 et 1970 à 1,55 entre 2010 et 2018. Tandis que le pourcentage de clean-sheets à domicile est passé de 44% à 34% selon la BBC.