R6RWEMys7G7y7dpkTo69 UAF-CAF : Élimination des équipes nationales pour toute diffusion illégale des matchs

UAF-CAF : Élimination des équipes nationales pour toute diffusion illégale des matchs

Publié le : / Par

C’est donc L’Union africaine Radiodiffusion qui a été chargée de   commercialiser les droits sub saharien en terrestre exclusivement.

Ainsi, la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS) avait acquis, les droits exclusifs de retransmission audiovisuelle de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 qui aura lieu au mois de juin prochain en Egypte.

La RTS a donc obtenu la charge de gérer les droits TV en terrestre gratuit pour la zone subsaharienne de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations Total 2019.

Et lors d’une dernière réunion entre la Caf et des télévisions nationales, le directeur marketing et télé de la Confédération africaine de football (CAF), M. Adel Ba, a annoncé que

« Toute diffusion illégale des matchs sera sanctionnée par la CAF et la sanction pourrait même aller jusqu’à l’élimination de la sélection nationale de la compétition ainsi que de son interdiction de disputer le prochain tournoi ».

Il est important de rappeler, au passage que le Directeur général de l’Union africaine de Radiodiffusion, Grégoire Ndjanka, avait indiqué que les droits de retransmission de la CAN 2019 seront maintenir à un « niveau abordable ».

« L’UAR n’a pas pour vocation de faire augmenter les coûts de la commercialisation des droits de la CAN 2019 et 2021. Si nous avons décidé d’entrer dans la bataille, c’est pour faire maintenir les coûts à un niveau abordable. Nous ne sommes pas des commerçants », a-t-il précisé.

D’autre part et sans avoir révélé le montant des droits acquis par son organisme auprès de la CAF, Grégoire Ndjanka avait confié que l’UAR n’accordera pas les droits de retransmission de la CAN à des télévisions qui ne vont diffuser que cette compétition continentale.

« Il faut faire la promotion du football, de tout le football. Je ne voudrais pas donner de droits aux gens qui se comporteraient en pirates. Ils viennent vous dire je veux la CAN et après la CAN c’est fini », avait expliqué M. Ndjanka.

Réunion UAR-CAF-des TV nationales

Cette fois-ci la CAF a donc réuni les TV nationales pour leur expliquer les droits et obligations quant à la diffusion des matchs de la CAN.

La, le directeur marketing et télé de la Confédération africaine de football (CAF), M. Adel Ba, a expliqué, entre autres, que les TV ont droit et exclusivité de diffuser en direct sur les réseaux terrestre mais il y a des restrictions pour éviter toute diffusion sur les réseaux satellitaires, les réseaux sociaux ou le web et youtube. De plus, précise-t-il, les détenteurs n’ont pas le droit de sous licencier à des tiers qui sont obligés de passer par la CAF.

Quant aux radios, elles n’ont pas non plus le droit de diffuser l’ambiance des matchs, mais ils peuvent commenter en regardant le match à la télé, chose qu’elles connaissent parfaitement.

Sinon, indique le responsable de la Caf, chargé du marketing et de la télé, que les TV qui diffuseront les matchs de leur sélection nationale respective illégalement risquent des sanctions allant jusqu’à l’élimination de leur équipe du tournoi et de la prochaine édition de la CAN ». Voilà qui est bien clair. On se souvient bien qu’il y a eu auparavant un bras de fer entre la Caf et quelques pays africains au sujet des droites tv attribuées à la chaine qatari Beinsports qui a demandé des prix exorbitant pour certains pays dont l’Egypte et l’Algérie, à titre d’exemple. Ce qui a poussé ces TV a « pirater » les matchs de leurs sélections respectives. Aujourd’hui, tout est semble-t-il rentré dans l’ordre…