Tunisie : L’Espérance Sportive de Tunis reçoit un avertissement avant le début du championnat

Tunisie : L’Espérance Sportive de Tunis reçoit un avertissement avant le début du championnat

Publié le : / Par

L’Espérance Sportive de Tunis a perdu, samedi dernier, la Supercoupe de Tunisie face à l’Union Sportive Monastirienne. La perte de ce titre en a mis en lumière de nombreuses faiblesses, qui font craindre un championnat et une campagne africaine compliqués. Cette défaite est un avertissement de ce qui attend les « Sang et Or » tout au long de la saison qui se profile.

L’Espérance Sportive de Tunis n’a pas réussi à ajouter une 6e Supercoupe à son palmarès. Le club de bab souika s’est incliné aux tirs au but (1-1 / 5-3 TAB) face à l’Union Sportive de Monastir. Un revers qui suscite plusieurs interrogations sur la forme de l’équipe avant le début de la saison 2021-2022. Beaucoup plus que la défaite, c’est toujours la manière qui dérange.

Avec cette défaite, le staff technique et les joueurs sang et or doivent se poser des questions. Est-ce pour autant inquiétant ? Oui, si le club veut jouer les premiers rôles dans le Championnat Tunisien et surtout en Ligue des Champions Africaine.

L’EST devra batailler pour conserver son titre

Cette défaite est une sorte d’avertissement pour le champion de Tunisie en titre. Depuis 2018 le club de bab souika a perdu de sa superbe même s’il a continué de remporter des titres locaux… Mais avec le niveau affligeant affiché face aux Usémistes, la tâche des coéquipiers de Ben Chrifia s’annonce ardue surtout que le niveau technique de certains cadres du club a régressé.

Malgré un titre de champion facilement remporté la saison dernière, l’EST n’a pas séduit. Le club a terminé la saison sur une mauvaise note (2 défaites et deux nuls lors des 4 dernières journées).  Durant ces matchs l’EST a fait preuve non seulement de timidité offensive mais aussi de fébrilité défensive.

Cette saison et avec un championnat en deux poules, le club espérantiste n’a pas d’autre choix que de hausser son niveau de jeu s’il veut conserver son titre. Les autres clubs, à l’instar du CS Sfaxien, le Club Africain ou encore l’Etoile Sportive du Sahel comptent sauter sur l’aubaine et profiter de la situation de l’EST qui est sur le déclin pour s’adjuger le titre de champion et mettre fin à la domination des sang et or. La saison dernière, les Tunisois ont remporté le championnat de Tunisie du football professionnel pour la 5e fois consécutive.  Les hommes de Jaidi sont donc prévenus.

Le choc psychologique a fait pschitt

Malgré l’arrivée du nouvel entraîneur Radhi Jaidi en remplacement de Mouine Chaabani, l’Espérance Sportive de Tunis n’arrive toujours pas à sortir la tête de l’eau. En s’inclinant face à l’USMo, le club de la capitale tunisienne a enchaîné un 4e match sans victoire. Pis encore, l’EST a gagné un seul match lors de ses 11 dernières rencontres (toutes compétitions confondues). Une première depuis 2013 !

Pour le premier match de Jaidi sur le banc espérantiste, on s’attendait à voir une équipe bien organisée, bien solide et agressive. Mais rien n’a changé. Toujours les mêmes lacunes qui ont fait du club sang et or ces deux dernières saisons une équipe prenable, comme en attestent ses derniers résultats. Mais où est réellement la touche de Radhi Jaïdi? Le coach doit rapidement rectifier le tir, sous peine de vivre une saison difficile.

Hormis les résultats, la qualité de jeu de l’Espérance Sportive de Tunis inquiète, alors que se profilent plusieurs gros matchs pour les semaines à venir, à commencer par la Supercoupe de Tunis (2020-21) face au Club Sportif Sfaxien. Sans oublier le deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions contre Al Ittihad Tripoli.

Jaidi a vraiment du pain sur la planche pour redresser la barre technique et former un groupe homogène capable de jouer sur plusieurs fronts.