Djamel Belmadi Djamel Belmadi | Crédit photo : PA Images / Icon Sport

Trois années après l’arrivée de Djamel Belmadi : l’impressionnante transformation des fennecs

Publié le : / Par

Méconnaissables sous la direction de Rabah Madjer, les coéquipiers de Rais Wahab M’Bolhi sont devenus irrésistibles depuis leur prise en charge par Djamel Belmadi.

Pour une transformation, c’en est vraiment une ! La sélection algérienne, qui alignait défaite sur défaite durant la période où elle était dirigée par Rabah Madjer, est devenue imbattable depuis sa prise en charge par Djamel Belmadi. Hormis la courte défaite (1-0) concédée face aux Écureuils du Bénin à Cotonou lors des éliminatoires de la CAN 2019, les Fennecs ne font que gagner et dans le pire des cas concéder un nul. Ils ne redoutent plus aucun adversaire en témoigne cette large victoire (3-0) face à la Colombie.

belmadi 2 Trois années après l'arrivée de Djamel Belmadi : l'impressionnante transformation des fennecs

Photo: Oliver Weiken / PictureAlliance / Icon Sport

L’Algérie est désormais l’équipe à battre et à abattre, parce que gagner contre elle servira de référence aux entraîneurs, lesquels motivent au maximum leurs joueurs pour vaincre les Fennecs. L’empreinte de Djamel Belmadi est très visible de l’avis de tous les observateurs. Les plus virulents détracteurs sur les plateaux de télévision étaient à court d’arguments pour le critiquer. On ne divergent guère sur l’effet de l’ex-sélectionneur du Qatar sur les coéquipiers de Riyad Mahrez. Ce dernier, qui jouait à contrecoeur sous la direction de Rabah Madjer, est devenu un véritable leader du groupe. Djamel Belmadi a su comment le responsabiliser. Idem pour des autres partenaires, à l’image de Youcef Belaili, que d’aucuns pensaient perdu pour la sélection. Il a été transformé en un élément-clé.

Ainsi, Djamel Belmadi a redonné une âme à cette équipe, qui, quelques mois auparavant était quelconque se faisait battre à domicile par des adversaires de moindre calibre. Tous les joueurs, sans exception aucune, ont adhéré à sa politique. Ils sont prêts à donner leurs âmes pour la victoire. Les joueurs binationaux (Franco-algériens) sont de plus en plus nombreux à rejoindre la sélection algérienne, car la réussite des Mahrez, Benrahma et autre Slimani à haut niveau a cassé l’argument que pour jouer dans un grand club il faut opter pour l’équipe de France. Sa déclaration « nous jouons pour donner du plaisir au peuple algérien », est devenue le leitmotiv des Benlamri, Slimani et autres Mandi, qui n’ont plus qu’un objectif  » rendre le peuple algérien heureux ».