connect FIFA

Togo: Les administrateurs du système « connect FIFA » des clubs, recyclés

Publié le : / Par

En prélude du démarrage de la nouvelle saison footballistique le 20 mars prochain, la Fédération Togolaise de Football, à travers son département des des compétitions nationales et internationales a initié un stage de recyclage pour les administrateurs des clubs, des ligues, districts et autres associations des centres de formation

Démarré jeudi dernier, cet atelier de renforcement de capacités du système Connect FIFA Togo a pris fin ce vendredi au siège de la FTF à Lomé. Ils étaient donc au total 150 administrateurs des clubs de première, deuxième division, des districts, des ligues et autres associations des centres de formation à bénéficier de ce programme très primordial. Pour le formateur Henri Djagba, il était quand même important pour la FTF de faire revisiter un certain nombre d’aspects du système aux participants, afin de leur permettre de pouvoir œuvrer dans leurs environnements.

« Depuis un an, le Togo est un modèle pour le Connect FIFA. Le satisfecit vient de cette formation parce que la réussite du FTF Togo Connect, ce sont les administrateurs. Ce sont eux qui incorporent les acteurs (joueurs, dirigeants, staff technique, journalistes…). La FTF a jugé bon qu’on puisse sélectionner, pour l’urgence, les administrateurs pour les clubs de première et deuxième divisions. Nous avons voulu que cela soit plus étendu au niveau des centres de formation. Raison pour laquelle nous avons invité deux délégués des deux associations (ACEFOOT et 2A FOOT) parce que la plupart de leurs joueurs migrent vers les clubs de D1 et D2 », a expliqué Henri Djagba, chef projet Connect-FIFA au Togo et également conseiller du président de la FTF Guy Akpovy.

Plus loin, il est revenu sur les modules échangés au cours de ce renforcement de capacités des administrateurs qui, à en croire ses explications, s’en sont très bien sortis.

« Durant les deux jours, les modules parcourus ont permis aux nouveaux administrateurs d’avoir libre accès au système, depuis leurs bases pour pouvoir incorporer tous les acteurs. Certains qui y participent pour la deuxième fois deviennent formateurs pour les formateurs. Les anciens ont plus coaché les nouveaux et nous les avons plutôt assistés.»

Le renouvellement des licences était donc à l’ordre du jour de ce dernier jour de formation. Pour ce sous-système du FIFA Connect, il devient impératif pour les centres de formation et clubs d’actualiser les listes des joueurs, à chaque saison.

« Lorsque vous incorporez les joueurs pour une première saison, dès que la saison finit, ils sont inactifs dans l’environnement. Maintenant, il faut les réactiver dans le sens que où vous aviez introduit 1000 joueurs par exemple en première année mais vous ne voulez que 30. Donc ce sont ces 30 joueurs que vous devez renouveler. L’autre aspect, c’est le doublon. Quand vous êtes inscrits au Togo et au Bénin à la fois, par exemple. Nous leur avons montré comment le système dévoile les deux photos et les deux identités. Donc ils ont été aguerris sur un certain nombre de difficultés », se réjouit le responsable de FTF Togo Connect.

Pour le formateur, ce système regorge beaucoup d’avantages :

« L’avantage primordial est de sauvegarder le joueur pour qu’au cours d’une compétition, un autre club ne puisse pas l’enregistrer. Les documents de base sont la carte d’identité, le passeport et le contrat. Depuis son arrivée au Togo, ce système a freiné les évocations et réserves avant match. En 24 heures, nous pouvons produire 1000 ou 2000 licences pour les acteurs »

La formation se poursuit la semaine prochaine pour les administrateurs de la zone septentrionale les 3 et 4 mars 2021.

Faut-il le rappeler, Le programme FIFA Connect est le développement numérique de la gestion des parties prenantes et de la concurrence en dehors du terrain qui vient en aide aux associations membres (MA) de l’instance du football mondial dans l’enregistrement systématique et définitif des joueurs, entraîneurs et arbitres où qu’ils se trouvent dans le monde.