TOGO/FOOTBALL À LA BASE: LE CENTRE DE FORMATION USBK S’ADJUGE LE TROPHÉE 2AFOOT.

TOGO/FOOTBALL À LA BASE: LE CENTRE DE FORMATION USBK S’ADJUGE LE TROPHÉE 2AFOOT.

Publié le : / Par

Ils étaient 24 centres de formation venus de toutes les régions du Togo à prendre part à ce gala sous le thème  » La lutte contre l’incivilité ». À l’issue de plus de 40 matches joués, c’est la formation de l’USBK qui s’adjuge le trophée mise en jeu.

Le président de 2AFOOT et président du comité d’organisation Florent Kataka parle des attentes comblées « Bon on ne peut que être satisfait. Nous avons décidé de faire une journée marathon, on a commencé à 7h, on est entrain de terminé à 18h, nous avons fais 11h de compétition non stop, 24 académies à pas de charges avec l’aide des arbitres, de l’équipe des soignants et puis de toutes ces académies qui ont décidé de participer à ce grand gala placé sous l’égide de la lutte contre les incivilités et aussi un gala pour donner de l’espoir à la jeunesse, pour dire que il y’a du talent aussi au Togo et que ces talents peuvent vraiment espérer devenir des hommes de demain.Plus que comblé. Vous imaginez, vous arrivez à mobiliser toute cette jeunesse, pas seulement de Lomé, une jeunesse qui vient de partout, de l’intérieur du pays, vous imaginez aussi, on parle du football et vous avez vu aussi le nombre de jeunes qui avait simplement et qui joue au football. Il y’en a autant dans les autres disciplines donc ce qui nous donne beaucoup de courage et ce qui nous dit aussi que ce que nous faisons ce n’est pas mauvais, il faut qu’on puisse continuer et c’est cette joie, ces cries, cette envie de devenir quelques choses qui nous pousse aussi à continuer cette lutte. » a t-il déclaré avant de parler plus loin du bien fondé du thème choisi pour ce gala :

 « Nous parlons d’éducation aussi. Quand on parle d’académie, on parle d’éducation donc apprendre aussi les  règles du football mais apprendre aussi des règles qui sortent de la morale social, il faut aussi profiter  pour enseigner et inculquer un certains nombre de valeurs à cette jeunesse et nous avons choisi pour cette édition les incivilités parce qu’on sait qu’il y’en a beaucoup, il y’en a assez et il faut apprendre aux jeunes à respecter tout simplement la chose publique, à respecter son prochain, à respecter les règles, à être fair-play, accepter la défaite comme beaucoup l’ont fait aujourd’hui. » a laissé entendre Florent Kataka, le président de 2AFOOT.